• Accueil
  • News
  • Ouganda: Les enseignants en grève pour une éducation de qualité

Ouganda: Les enseignants en grève pour une éducation de qualité

Voilà plusieurs mois que l’Uganda National Teachers Union (UNATU), syndicat affilié à l’IE, est à la tête d’un mouvement en faveur d’une amélioration significative du bien-être des enseignant(e)s dans le pays.

Il a appelé le gouvernement ougandais à augmenter progressivement le niveau de rémunération des enseignants pour atteindre une progression de 100 % au cours de l’exercice financier 2011-2012. Les autres requêtes de l’UNATU incluent une convention collective, la désignation d’un organisme en charge des questions se rapportant à la profession ainsi que la réforme nationale des salaires dans la fonction publique.

Des représentant(e)s de l’UNATU ont répondu présent(e)s à l’invitation du Président ougandais Yoweri Museveni, qui avait convié un comité interministériel le 28 juillet dernier afin de traiter les requêtes soumises par le syndicat. Au terme d’un mois de négociations, les pourparlers ont finalement échoué puisque le comité n’a pu proposer qu’une hausse de salaire de 44%, au lieu des 100% demandés par les membres du syndicat.

Dès lors qu’aucun accord n’a été trouvé en la matière, les enseignant(e)s ougandais(es) ont décidé de se mettre en grève à partir du 5 septembre, date de la rentrée scolaire dans le pays, dans le but d’obtenir une réponse complète de la part du gouvernement concernant les problématiques soulevées.

La Secrétaire générale de l’UNATU et membre du Bureau exécutif de l’IE, Teopista Birungi, a déclaré: « Nous ne sommes pas les seuls concernés par une hausse de salaire pour les enseignants. Il s’agit également des enfants placés sous notre responsabilité, et des parents qui paient des impôts au gouvernement. Il s’agit de l’avenir des enfants de notre nation. Ces questions ne devraient pas faire l’objet de négociations. »

Elle a ajouté combien l’UNATU appréciait « le soutien témoigné par les représentants du peuple au sein du Parlement, les organisations de la société civile, les médias et l’ensemble de la communauté ougandaise, dans le cadre de la lutte pour un enseignement public de qualité. »

L’IE a lancé un appel à action urgente pour faire pression sur le gouvernement ougandais afin que ce dernier s’engage dans des négociations concrètes sur une augmentation salariale des enseignants.

Pour vous joindre à l'appel, veuillez cliquer ici

Partagez cette page