• Accueil
  • News
  • Déclaration | Soutenir les PSE et protéger les communautés éducatives dans le monde entier

Déclaration | Soutenir les PSE et protéger les communautés éducatives dans le monde entier

Aujourd’hui, à l’occasion de la troisième Journée mondiale des personnels de soutien à l’éducation (PSE), l’Internationale de l’Éducation rend hommage à ses membres des PSE et vous invite à témoigner votre solidarité à cette catégorie d’employé·e·s partout dans le monde.

L’édition 2020 de la Journée mondiale des PSE intervient à un moment difficile. Les PSE continuent de travailler en première ligne, soutenant les communautés éducatives de diverses manières, en préparant les repas pour les élèves inscrit·e·s aux cantines scolaires, en apportant une assistance technique dans le cadre de l’apprentissage à distance, ou encore, en soutenant les parents d’enfants en situation de handicap. À l’heure de la réouverture progressive des écoles, les PSE tels que le personnel infirmier, les psychologues et le personnel des services de nettoyage et de garderie joueront un rôle essentiel dans le cadre de ce processus, en assurant la santé, la sécurité et le bien-être des étudiant·e·s.

Pourtant, un tiers des organisations membres ayant récemment participé à une enquête mondiale de l’IE sur l’éducation et le COVID-19 indiquent que les salaires des PSE et/ou leurs conditions d’emploi se sont dégradés à la suite des mesures prises par les gouvernements pour lutter contre la pandémie. Nombre de ces organisations signalent que les PSE ont été licenciés, temporairement ou définitivement, au lendemain de la fermeture des écoles. Certains PSE sous contrat temporaire ou « zéro heure » ont perdu leur emploi, étant parfois privés du droit aux allocations de chômage et se retrouvant, par conséquent, sans revenu.

L’impact de la pandémie sur l’emploi et la vie des PSE a rendu plus manifeste encore le coût humain des politiques qui privilégient le rendement au lieu de renforcer les communautés éducatives et faire respecter les droits fondamentaux des travailleur·euse·s. Nombre de PSE travaillent dans le cadre de contrats précaires, sont mal rémunérés et ne bénéficient pas de congés payés, de congés de maladie ou d’autres avantages. Au cours de ces dernières années, la situation s’est aggravée dans la mesure où la privatisation et les coupes budgétaires réalisées dans l’enseignement public ont amené à externaliser un grand nombre de fonctions de soutien à l’éducation, en les confiant à des entreprises privées embauchant des PSE sur la base de contrats précaires.

La majorité des PSE sont des femmes. Par conséquent, ce sont elles qui, le plus souvent, font les frais de ces mauvaises conditions de travail. L’égalité des genres ne pourra jamais être réalisée tant que les catégories professionnelles majoritairement féminines telles que les PSE resteront sous-payées et dévalorisées.

La pandémie a mis en lumière l’importance cruciale de garantir des services publics hautement efficaces, ainsi que les conséquences désastreuses de plusieurs années d’austérité. Les gouvernements doivent tirer les leçons de leurs erreurs en investissant dans les systèmes d’enseignement publics et en les renforçant.

En cette Journée mondiale des PSE, l’Internationale de l’Éducation appelle les gouvernements à investir dans le personnel de l’éducation, à garantir des conditions de travail décentes pour tous les PSE et à faire valoir leurs droits, conformément à la Résolution de l’Internationale de l’Éducation concernant les droits et le statut des PSE. Nous demandons également aux gouvernements de ratifier les Convention 190 et Recommandation 206 de l’Organisation internationale du Travail relatives à la violence et au harcèlement sur les lieux de travail, afin de garantir la sécurité de tous les PSE dans leurs environnements professionnels.

Ensemble, défendons les droits et le statut des personnels de soutien à l’éducation partout dans le monde !

David Edwards
Secrétaire général
Internationale de l'Éducation