• Accueil
  • News
  • Liberia : plan d’action pour lutter contre la privatisation et renforcer le syndicat de l’éducation

Liberia : plan d’action pour lutter contre la privatisation et renforcer le syndicat de l’éducation

La National Teachers' Association of Liberia (NTAL) a mis en place un plan d’action pour poursuivre le travail effectué dans la lutte contre la privatisation et renforcer le syndicat de l’éducation.

Le plan d’action a été établi dans le cadre d’un consortium coordonné par l’Internationale de l’Éducation et incluant des affiliés de l’Internationale de l’Éducation et des partenaires de la coopération au développement — la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants, le Danish Union of Teachers (Danemark), Utdanningsforbundet (Norvège) et Lärarförbundet (Suède).
 
Sur une période de six mois, de juillet à décembre 2020, les activités se concentrent sur ces trois domaines principaux :
  • Publication et impression des documents nécessaires pour informer les membres de la NTAL et le public sur les programmes et les activités des syndicats aux niveaux local, régional et national. Ces publications permettront également d’augmenter le nombre de membres de la NTAL.
  • Communication via la « NTAL Half-Hour » à la radio. Cette activité consiste à diffuser tous les programmes et activités de la NTAL à la radio deux fois par mois, dans les 15 comtés. Cela permettra à la NTAL de mieux rendre compte de ses activités et de faire preuve de plus de transparence vis-à-vis de ses membres.
  • Plaidoyer contre la privatisation de l’éducation. La NTAL poursuivra sa campagne de plaidoyer contre la privatisation et la commercialisation de l’enseignement public au Liberia, en alertant le public sur l’impact négatif et les menaces que cette dernière représente. Cela se fera, entre autres, en démontrant comment la profession enseignante est sapée par des acteurs privés à but lucratif, en rencontrant les ministères et agences concernés, en menant des interviews de presse, en participant à des talk-shows radio ou en effectuant des visites de sensibilisation dans les comtés.