• Accueil
  • News
  • Koweït : Les enseignants s’opposent à la prolongation des horaires d’ouverture des écoles

Koweït : Les enseignants s’opposent à la prolongation des horaires d’ouverture des écoles

Des membres du syndicat national affilié à l’IE, la Kuwait Teachers’ Society (KTS), ont montré leur opposition à l’égard d’une extension des horaires d’ouverture des établissements scolaires en protestant devant les bureaux du Ministère de l’Education.

Le Président du Comité de la KTS, Abdul Rahman Al Jasser, a critiqué la décision des pouvoirs publics koweïtiens en raison de l’absence de dialogue social et de consultation avec les professionnel(le)s travaillant dans les écoles.

« La décision de prolonger les horaires d’ouverture des établissements scolaires a été prise sans consulter le personnel concerné ni même mener une quelconque recherche en la matière. L’avis des enseignants sur la question aurait dû être considéré », a déclaré M. Al Jasser.

La KTS a choisi d’organiser la protestation le 5 octobre car cette date marquait l’entrée en vigueur de la décision controversée et célébrait également la Journée mondiale des enseignant(e)s.

Les membres de la KTS ont par ailleurs été vivement encouragés à signer des pétitions destinées au Ministre de l’Education.

M. Al Jasser a ajouté: « Les partisans peuvent signer la pétition qui a été distribuée par télécopie auprès des écoles locales, et ils peuvent se rendre au siège ou dans les sections de la KTS à Ahmadi ou à Jahra ».

En août dernier, la KTS annonçait que « le Ministre de l’Education est en train de replonger le secteur de l’enseignement dans l’instabilité et la mesure initiée par le Ministère montre que les représentants du gouvernement ne comprennent pas la réalité de la situation dans laquelle se trouve aujourd’hui ce secteur, ni les exigences qui en découlent ».

Le gouvernement koweïtien entend prolonger le temps de travail des fonctionnaires, notamment pour faire écho à l’approche du même genre déjà adoptée par d’autres nations du Conseil de coopération du Golfe. Celles-ci ont en effet introduit avec succès une prolongation du temps de travail dans les banques et les entreprises du secteur privé, qui donne une idée du potentiel de mise en œuvre positive d’un tel système dans le secteur éducatif, en se préoccupant peu du bien-être et des besoins des enfants ou des enseignant(e)s.

Le Secrétaire général de l’IE, Fred van Leeuwen, a assuré à la KTS un appui très ferme de la part des syndicats mondiaux : « Nous soutenons totalement la requête de nos collègues koweïtiens qui demandent que leur voix collective soit entendue eu égard à toutes les questions ayant trait à l’éducation, et tout particulièrement lorsqu’il s’agit de leurs propres conditions d’emploi. Nous appelons les pouvoirs publics koweïtiens à engager sans délai un dialogue avec la KTS sur le sujet. »

Partagez cette page