Ei-iE

Les enseignants se préparent à aider Haïti

Publié 13 janvier 2010 Mis à jour 13 janvier 2010

L’Internationale de l’Education et ses affiliés commencent à rassembler des informations et des fonds en vue d'un effort de solidarité internationale destiné à aider les membres et leurs familles frappés par le tremblement de terre en Haïti.

« Partout, les enseignants souhaitent exprimer leur solidarité avec leurs collègues victimes de cette terrible catastrophe. Bien évidemment, nous suivons de près les nouvelles transmises par les médias et nous tentons d’obtenir des informations supplémentaires auprès de notre bureau régional des Caraïbes », a déclaré le Secrétaire général de l’IE, Fred van Leeuwen. « Toutefois, avec les coupures de courant en de nombreux endroits et le manque de fiabilité du réseau téléphonique, il a été pratiquement impossible à l’IE et à ses affiliés d’obtenir des informations précises sur les dégâts ».

L’épicentre du tremblement de terre de forte magnitude qui a frappé l’île caribéenne le 12 janvier n’était situé qu’à 15 kilomètres de l’ouest de la capitale, Port-au-Prince, à une profondeur de 8 kilomètres à peine. Avec une magnitude de 7,0, le U.S. Geological Survey a déclaré qu’il s’agissait du tremblement de terre le plus fort qu’ait connu Haïti en plus de 200 ans.

Le séisme aurait tué des milliers de personnes et beaucoup plus pourraient encore être coincées sous les décombres des immeubles effondrés, dont des écoles.

La Croix Rouge estime que trois millions de personnes ont été touchées par la catastrophe. Le responsable de la délégation du CICR en Haïti a précisé que « le séisme a eu des conséquences majeures sur une population déjà frappée par d’autres catastrophes récentes ». Les organisations d’aide mettent en place des équipes de secours d’urgence afin de répondre aux besoins de base que sont la nourriture, le logement et l’assainissement.

« L’Internationale de l’Education est impatiente de soutenir notre organisation membre, la CNEH, la Confédération nationale des enseignants d’Haïti, afin d’aider les enseignants, les élèves et les communautés à reconstruire leur vie et à reprendre le chemin du travail et des cours », a indiqué Fred van Leeuwen.

L’Internationale de l’Education a créé un fonds spécial à cette fin et lance un appel à tous ses membres et à toutes les personnes concernées afin qu’ils fassent un don. Les dons destinés au Fonds de solidarité de l’Internationale de l’Éducation peuvent être versés sur le compte suivant:

“Fonds de Solidarité” de l'Internationale de l'Education ING Bank Rue du Trône, 14-16 1000 Bruxelles Numéro de compte: 310-1006170-75 IBAN: BE05 3101 0061 7075 Code SWIFT ou BIC: BBRUBEBB

L’IE fournira des informations complémentaires sur l’impact de la catastrophe sur les écoles, les enseignants et les élèves dès qu’elles seront disponibles. Merci de votre solidarité.