Ei-iE

Les enseignants au cœur du processus éducatif

Publié 4 juin 2010 Mis à jour 4 juin 2010

Les enseignants ont été reconnus comme « l’essence de la société » lors de la 23ème session de la Conférence permanente des ministres de l’Education du Conseil de l’Europe, tenue à Ljubljana les 4 et 5 juin 2010.

La conférence, ayant pour titre « L’éducation pour une société démocratique durable : le rôle des enseignants », était présidée par le ministre slovène de l’Education et des Sports, Igor Luksic, qui a fortement insisté sur le rôle joué par les enseignants.

Dans le même temps, la Secrétaire générale adjointe du Conseil de l’Europe, Maud de Boer-Buquicchio, a souligné que « l’éducation est un droit de l’homme fondamental à la fois en termes d’accès et de résultat ».

Lors de cet évènement, l’IE était représentée par Gaston De la Haye, Consultant principal auprès du Secrétaire général, et par Branimir Strukelj, membre du Bureau exécutif de l’IE et Secrétaire général de l’ Education and Science Trade Union of Slovenia(ESTUS).

De la Haye a déclaré aux délégués : « Si nous désirons une éducation durable au sein d’une société démocratique, il nous faut des écoles où le dialogue est valorisé, des écoles reposant sur une gouvernance coopérative, ouverte et démocratique. Néanmoins, les systèmes d’éducation doivent également être en phase avec les objectifs définis. Ils doivent fixer des priorités et effectuer les choix fondamentaux entre acquis pédagogiques et éducation, entre attitudes et valeurs ».

Il a poursuivi : « La crise économique et financière mondiale que nous traversons à l’heure actuelle accentue la pression sur les budgets de l’éducation dans le monde entier et en Europe. Il est primordial de protéger les enseignants et de s’assurer que les investissements dans l’éducation répondent aux attentes. La réalisation des objectifs pour une société démocratique durable dépendra du statut, du salaire et des opportunités de carrière offerts aux enseignants ainsi que du respect que leur porte le public. La réalisation de ces objectifs est également liée à l’autonomie accordée aux enseignants pour développer leurs propres expériences d’apprentissage créatives. Les voix des enseignants et de leurs organisations représentatives entrent en ligne de compte et doivent être entendues ».

Dans la déclaration finale de la conférence, les ministres se sont engagés à « soutenir les professionnels de l’éducation à tous les niveaux [...] d’assurer la reconnaissance des enseignants et de favoriser une culture de la formation tout au long de la vie pour les enseignants... [afin que] les politiques puissent aboutir à des conditions de travail permettant aux enseignants de se concentrer sur leur rôle éducatif et de rendre la profession plus attractive ».

L’IE s’est réjouie que les ministres reconnaissent le rôle central joué par les enseignants afin de faire progresser le processus d’éducation. Toutefois, des actions doivent être entreprises pour passer de la théorie à la pratique. L’IE demande aux membres des organisations européennes de surveiller la façon dont leurs gouvernements tentent de transformer la résolution en actes concrets pour les enseignants.

Pour plus d’informations sur la Conférence permanente des ministres de l’Education du Conseil de l’Europe, consultez le site : www.coe.int.