Ei-iE

La recherche est un « outil clé pour appuyer nos revendications »

Publié 15 mars 2011 Mis à jour 11 avril 2011

Le Secrétaire général, Fred van Leeuwen, a demandé aux participants à la 7ème réunion du Réseau de Recherche de l’IE de poursuivre leur travail car « sans recherche ou des donnée sur une multitude d’indicateurs, il est pratiquement impossible d’atteindre nos objectifs ».

Il a ajouté : « Nous aurons de plus en plus besoin d’entreprendre des recherches et deviendrons plus dépendants de ce travail. Nous disposons d’un potentiel incroyable grâce à nos capacités conjuguées. Le défi est d’utiliser ce potentiel de la façon la plus efficace et rentable possible. »

Il a fait part aux participants d’études que l’IE a entreprises et que les syndicats d’enseignants ont utilisé avec succès afin de faire pression auprès de leur gouvernement et de faire mieux entendre la voix des enseignants: « Il y a quelques années, nous avons effectué un départ prometteur, aussi bien en termes d’études réalisées qu’en termes de partenariats avec des groupes et institutions externes. Par exemple, nous pouvons mentionner le travail de notre groupe de travail sur les partenariats public-privé qui possède une composante recherche importante. Le travail sur l’impact de la crise dans les régions d’Europe centrale et orientale a également aidé les syndicats à faire face à leurs gouvernements. Je pense que l’étude à venir sur les impôts des sociétés aura aussi une incidence considérable. »

En abordant le sixième Congrès mondial de l’IE qui se tiendra au Cap, en Afrique du Sud, en juillet 2011, van Leeuwen a déclaré: « Le Congrès abordera des questions professionnelles, l’éducation et les services publics, la démocratie, ainsi que les droits humains et syndicaux ... [et] ... nous invitera à entreprendre des études sur des sujets tels que la migration des enseignants. »

Il a aussi précisé: « Il est positif qu’une étude soit en cours sur l’avenir de la profession enseignante. Nous avons appris que peu de recherches avaient été effectuées sur la profession. »

En faisant référence aux attaques actuelles contre les syndicats aux Etats-Unis, où les gouverneurs d’Etats tentent de supprimer les droits à la négociation collective, van Leeuwen a expliqué: « Les organisations membres mettent actuellement en place de nouvelles façons de collecter des cotisations. Nous devons trouver de nouvelles méthodes pour syndiquer de nouveaux membres, en augmenter le nombre et conserver les actuels. Des activités de recherche sur ce sujet aideront nos syndicats à trouver de meilleurs moyens pour fonctionner. »

Il a clôturé son discours en rappelant aux participants que la recherche est une activité essentielle de l’IE et s’avère indispensable pour défendre les membres et nous aider à atteindre nos objectifs: « Nous avons fait le bon choix en mettant ce réseau en place et en le connectant à l’Institut de Recherche de l’IE. Cette fondation dispose d’un brillant avenir malgré les défis auxquels elle devra face dans le futur immédiat. »