Ei-iE

France: Les enseignants réaffirment leur engagement pour la solidarité et la justice sociale

Publié 31 mars 2011 Mis à jour 5 avril 2011

Les syndicats d’enseignants français ont signé une déclaration commune suite aux récentes élections cantonales dans leur pays, qui ont vu un soutien accru au parti d’extrême droite, le Front national, réitérant que « les éducateurs sont contre les thèses de l'extrême droite »

Dans cette déclaration, les affiliés français de l’IE, le SGEN-CFDT, l’UNSA Education, la FSU (fédération syndicale à laquelle appartiennent le SNEP, le SNES, le SNETAP et le SNUipp) et le FERC-CGT ont expliqué que « personnels de l’éducation, nous enseignons la coopération et l’échange; nous travaillons pour l'éducation et l'émancipation de tous les jeunes. C’est pourquoi nous ne pouvons rester passifs face à la montée des thèses de l'extrême-droite. »

Les syndicats ont ajouté que « l’extrême-droite est porteuse de haine et n’a de cesse d’user des amalgames inacceptables comme celui de l’immigration et de l’insécurité. Elle s’appuie sur les conséquences de la crise économique et sociale qui creuse les inégalités et accroît les injustices sociales pour désigner des boucs émissaires et dresser les citoyens les uns contre les autres. »

Les syndicats ont également indiqué que « éducateurs, nous faisons vivre au quotidien les valeurs républicaines; syndicalistes, notre combat est animé par les valeurs de solidarité et de justice sociale ».

L’IE se joint à ses organisations membres dans leur intransigeante défense d’un service public d’éducation ouvert à tous.