Ei-iE

Canada : les enseignant(e)s soutiennent leurs collègues de la Saskatchewan sans contrat

Publié 6 mai 2011 Mis à jour 20 mai 2011

La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), l’un des affiliés nationaux de l’Internationale de l’Education, a exhorté le gouvernement provincial de la Saskatchewan et l’Association des Commissions scolaires de la province à reprendre rapidement les négociations avec les 12.000 enseignantes et enseignants membres de syndicats, sans contrat depuis le 31 août 2010.

Face à une négociation longue et difficile, les membres de la Fédération des enseignantes et des enseignants de la Saskatchewan, affiliée à la FCE, ont intensifié leurs efforts en interrompant leurs services professionnels et bénévoles le 5 mai, dans le cadre d’une journée d’étude et de rassemblement.

En sa qualité de dirigeante de l’affilié national de l’IE, la Présidente de la FCE, Mary-Lou Donnelly, a expliqué que : « les membres du personnel enseignant sont les gardiens et les gardiennes de notre système d’éducation. Ces profesionnel(le)s hautement qualifié(e)s contribuent à offrir des perspectives aux élèves et à leur ouvrir la voie vers un avenir prospère. Cependant, la valorisation du travail des enseignantes et des enseignants doit se traduire par un salaire qui reflète l’importance de leur rôle. Ce n’est pas le cas en Saskatchewan. »

L’IE demande instamment au gouvernement provincial et à l’Association des Commissions scolaires de montrer leur engagement et leur soutien en faveur de l’éducation publique, en respectant les droits syndicaux des enseignant(e)s en matière de négociation collective sur les questions liées à la reconnaissance professionnelle et à la rémunération.