Ei-iE

L'IE et Oxfam Novib lancent le programme Educateurs de qualité pour tous

Publié 17 mai 2011 Mis à jour 23 mai 2011

Plus de cinquante syndicats d'enseignants et organisations partenaires ont assisté ce 17 mai, au siège de l'IE à Bruxelles, au lancement du programme le l'IE et d'Oxfam Novib: Educateurs de qualité pour tous.

Le Secrétaire général de l'IE, Fred van Leeuwen, a accueilli les participants et expliqué que «L'IE et Oxfam Novib ont pris cette initiative pour aider à répondre au déficit qualitatif que rencontrent certains pays qui luttent pour atteindre le principal Objectif du Millénaire pour le développement (OMD): l'Education pour Tous ». Il a rappelé aux participants des initiatives passées auxquelles ont participé conjointement l'IE et Oxfam Novib, comme la reconstruction d’écoles en Indonésie après le tsunami ou des projets pour lutter contre le travail des enfants.

Il a reconnu les progrès considérables réalisés en matière de coûts d'inscription pour les étudiants, mais a exprimé l'inquiétude croissante face aux problèmes de qualité de l'éducation: bâtiments inadéquats, classes surpeuplées et manque ou absence de ressources.

M. van Leeuwen a également déclaré que « les enseignants sont la clé d'une éducation de qualité et se doivent d'être eux-mêmes des éducateurs de qualité ».

Selon lui, « la déprofessionnalisation est le plus grand défi des syndicats de l'éducation, avec l'arrivée d'enseignants non qualifiés, la baisse d'autonomie des enseignants et le nivellement vers le bas des standards professionnels ».

« La présence dans les classes d'enseignants non qualifiés nuit à la crédibilité et au statut de la profession. Les membres de l'IE sont sans aucun doute les premiers gardiens de la profession enseignante. Nous voulons promouvoir des normes professionnelles élevées. »

Pour commenter la responsabilité de la qualification et de la formation des enseignants, M. van Leeuwen a déclaré que « cette responsabilité incombe toujours aux gouvernements et non aux syndicats d'enseignants ».

Theo Bouma, Directeur international d'Oxfam Novib, a ensuite précisé que « Oxfam Novib est une organisation basée sur la défense des droits qui voit en l'IE une organisation qui aidant les personnes à accéder à leurs droits, ce qui constitue un élément fondamental pour le développement ».

Il a ajouté que son organisation « se consacre principalement au développement social en garantissant que des groupes marginalisés, y compris des filles, puissent accéder aux services sociaux et adopte une approche d'apprentissage à long terme ».

Il a ajouté que si l'on considère les millions d'enfants toujours non scolarisés, le risque de ne pas atteindre les OMD est élevé, une crainte partagée par Oxfam Novib et l'IE.

Il a également déclaré que si les taux d'inscription, de décrochage scolaire ou de redoublement constituent des problèmes importants, le défi de la qualité des enseignants, tant du point de vue des élèves que des autres enseignants, représente aussi un problème de taille.

Selon lui, les projets pilotes « ont permis de réaliser qu'il est possible de construire une plateforme pour les organisations concernées par ce problème afin de communiquer avec les gouvernements, de rassembler des ressources et de proposer une réponse collective ».

Liana Gertsch, directrice des projets d'Oxfam Novib a ensuite précisé que « pour atteindre les objectifs de l'EPT, il faudrait 9,1 millions de nouveaux enseignants,  mais nous avons besoin de bien plus que cela ». En effet, ce chiffre ne tient pas compte des enseignants qui travaillent déjà et de la formation qu'ils ont reçue, ni du fait que nous devons garder les enseignants dans la profession et combattre l'attrition des enseignants.

Elle a également reconnu le droit des enseignants en tant que travailleurs « à bénéficier des qualifications leur permettant d'assurer une éducation de qualité », en ajoutant que « dans le cadre de l'égalité, nous devons résoudre le problème du répartition et de la rétention des enseignants ».

Elle est fermement convaincue qu'« un financement insuffisant de l'éducation revient à se tirer une balle dans le pied car à long terme, le prix à payer pour l'avenir sera bien plus élevé. Investir dans l'éducation permettra à terme d'atteindre les objectifs de l'EPT. Il existe aussi un effet multiplicateur, car les enfants qui bénéficient d'une éducation de qualité seront plus tard des parents et des grands-parents qui plaideront en faveur d'une éducation de qualité. »

Elle a mentionné deux projets pilotes démarrés en 2010, au Mali et en Ouganda, pour démontrer le besoin d'éveiller largement l'opinion publique sur le profil de compétences des enseignants, en espérant que « cet instrument aidera les enseignants dans leur cheminement vers un renforcement de la profession en général ».

Ce fut ensuite au tour de Gaston De la Haye, Conseiller senior auprès du Secrétaire général de l'IE, de présenter les conclusions d'une étude internationale sur les éducateurs de qualité et de développer le sujet du profil de compétences.

Cette étude internationale, a-t-il expliqué, vise à démontrer quelles doivent être les compétences des enseignants pour fournir une éducation de qualité et à comprendre les éducateurs de qualité pour tous sur le plan international.

Le profil de compétences est davantage un concept « nordique », une manière de considérer la qualité d'enseignement sur laquelle aucun consensus n'existe et pour laquelle une approche holistique, autorisant une certaine flexibilité pour s'adapter à la progression de la carrière de l'enseignant, prévaut (par comparaison à une approche comportementale).

M. De la Haye a également fait référence aux diverses études sur le sujet menées en Amérique latine (Chili et Brésil), en Asie (Inde et Malaisie) et en Europe (Pays-Bas et Slovénie).

Il a terminé son intervention en déclarant que « cette étude est une recherche unique développée par Oxfam et l'IE, car ce document ne contient pas uniquement les résultats de recherches académiques et le développement du concept des éducateurs de qualité, mais s’intéresse aussi la manière dont des personnes perçoivent ce concept au quotidien en tant que syndicalistes et enseignants. »

A la fin de ces présentations, Dennis Sinyolo, Coordinateur senior de l'IE et membre du groupe en charge de ce projet, a mené un débat sur le thème Enseignants qualifiés et compétents pour une éducation de qualité: la causalité nécessaire.

Le texte complet de l'étude sur des Educateurs de qualité lancée lors de cet événement est disponible ici(en anglais).