Ei-iE

Royaume-Uni: un enseignant quitte son poste pour occuper une fonction ministérielle en Somalie

Publié 12 septembre 2011 Mis à jour 13 septembre 2011

Un enseignant auxiliaire de Londres a démissionné de son poste après avoir été nommé, contre toute attente, Vice-Premier ministre de Somalie.

Mohamed Ibrahim était enseignant auxiliaire depuis deux ans au Newman Catholic College de Harlesden, au nord de Londres, lorsqu’il a été désigné à ce poste de ministre. Agé de 64 ans, il a également endossé la fonction de Ministre des Affaires étrangères.

Le Directeur de l’école londonienne, Richard Kolka, a déclaré avoir été « stupéfait » à l’annonce de cette nouvelle, avant d’ajouter qu’au mois de juillet, à la fin de l’année scolaire, il était à cent lieues d’imaginer qu’Ibrahim allait quitter l’école.

« Le premier écho qui m’est parvenu remonte au 1er août, lorsqu’un collègue m’a envoyé un message m’annonçant la nomination d’Ibrahim. Ce dernier m’a ensuite envoyé un courriel pour me demander la permission de ne pas réintégrer son poste à l’école. En général, je demande de prester un préavis d’un mois, un protocole particulier auquel il m’a fallu renoncer », a précisé R. Kolka.

Dans son courriel, Ibrahim a donné les explications suivantes: « Durant les vacances scolaires, j’ai été appelé contre toute attente dans mon pays, la Somalie, et nommé Vice-Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères, au moment même où le pays traversait une crise humanitaire marquée notamment par la sécheresse et la famine ».

« J’ai déjà relevé plusieurs défis liés à cette nouvelle profession et j’ai participé à la Conférence de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) organisée à Rome, à la Conférence islamique organisée à Istanbul et, à présent, je me rends en Ethiopie pour participer à la réunion de l’Union africaine afin de lancer un appel en vue d’obtenir de l’aide humanitaire pour la Somalie. »

« Je garderai toujours dans mon cœur le souvenir du Newman Catholic College et je n’oublierai jamais mes extraordinaires collègues. »

Au moment de féliciter son ancien membre du personnel, R. Kolka a déclaré: « J’étais à la fois étonné et stupéfait lorsque vous m’avez annoncé cette nouvelle. Quel honneur pour vous mais quelle responsabilité aussi ! Vous méritez de réussir et je vous souhaite bonne chance dans votre ambition de servir votre pays, qui a connu tant de misère et de souffrance. »

La Somalie a connu des décennies de guerres et ne dispose plus d’un gouvernement national depuis 1991.

Les autorités qui accueillent M. Ibrahim sont soutenues par les Nations Unies et contrôlent la capitale Mogadiscio, mais quasi aucune autre région. La plupart des régions du sud et du centre du pays sont sous le contrôle des militants du groupe Al-Shabaab, lié à Al-Qaïda, qui ont perpétré plusieurs attentats suicides contre des responsables du gouvernement. Ils empêchent drastiquement les agences d’aide occidentales d’apporter une assistance aux populations victimes de la famine dans les zones placées sous leur contrôle.