Ei-iE

Royaume-Uni: Les syndicats d'enseignants s'opposent au plan gouvernemental de création d''académies'

Publié 10 janvier 2012 Mis à jour 13 janvier 2012

Les affiliés de l'IE au Royaume-Uni, le National Union of Teachers (NUT) et la National Association of Schoolmasters Union of Women Teachers (NASUWT), ont déploré le fait que le Secrétaire d'Etat à l'Education, Michael Gove, allait de l'avant avec ses projets visant à faire reprendre les écoles par des sponsors externes et à les rendre indépendantes des communautés scolaires et des autorités locales.

La Secrétaire générale du NUT, Christine Blower, a indiqué: « La conversion forcée des écoles en 'académies' (de l'anglais 'academies') est réalisée contre le souhait des communautés scolaires et des autorités locales, qui sont les mieux placées pour juger de quel soutien une école particulière peut avoir besoin, contrairement à un sponsor externe intéressé par les profits futurs à tirer du programme gouvernemental de privatisation des écoles anglaises. »

Elle a poursuivi: « L'affirmation du Secrétaire d'Etat à l'Education selon laquelle les opposants à la conversion forcée des écoles en académies sont 'satisfaits par l'échec' est une insulte à tous les enseignants, les dirigeants scolaires, le personnel de soutien et les membres de conseils d'administration dévoués à leur travail dans nos écoles. »

Elle a déclaré: « Il n'y a pas de consensus au sein des écoles, des autorités locales ou des communautés pour affirmer que les "écoles libres" (free schools) ou les académies soient la meilleure option pour l'éducation. Michael Gove doit accepter cela et mettre fin à son approche maladroite, dictatoriale et intimidante de l'éducation. »

La Secrétaire générale de la NASUWT, Chris Keates, a également souligné que: « Le Secrétaire d'Etat à l'Education se concentre invariablement sur la promotion de son plan d'établissement d'académies.»

Elle a déclaré: « Malgré la façon dont il présente les chiffres, il faut savoir que seulement un peu plus de 1.500 écoles sur les 23.000 du pays sont des académies. Il n'y a pas la moindre preuve, si grandes soient ses tentatives de manipulation, que le plan d'établissement d'académies de Michael Gove relève le niveau. »

Keates note également: « Puisqu'il est clair que Michael Gove se considère désormais comme le Secrétaire d'Etat aux académies et écoles libres, plutôt que le Secrétaire d'Etat à l'Education, il convient de se demander qui exactement promeut les intérêts des 22.000 autres écoles et des enfants et jeunes qui les fréquentent.»

Le Secrétaire général de l'IE, Fred van Leeuwen, a ajouté: « Afin de garantir une éducation publique de qualité, les autorités britanniques doivent écouter les représentants élus localement avant de chercher à mettre en œuvre le plan d'établissement d'académies. L'IE exhorte le Secrétaire d'Etat à l'Education à s'engager dans un dialogue ouvert et transparent avec les syndicats d'enseignants et les communautés scolaires.»