Ei-iE

L'enseignement et la formation professionnels sont vitaux en temps de crise

Publié 16 mars 2012 Mis à jour 21 mars 2012

La Région européenne de l'IE, le Comité syndical européen de l'éducation (CSEE), a organisé, en coopération avec l'Institut syndical européen, un Séminaire sur l'enseignement et la formation professionnels inclusifs en période de crise économique. Cet événement a eu lieu à Sesimbra, au Portugal, du 8 au 10 mars. Il avait pour but de fournir aux syndicats de l'éducation des informations sur la façon de maintenir et d'améliorer la qualité dans l'EFP.

Les 30 participant(e)s, à savoir des enseignant(e)s de l'EFP, des syndicalistes de l'éducation responsables du secteur de l'EFP, des Secrétaires internationaux/ales et des Président(e)s de syndicats, représentaient 13 pays de l'Union européenne (UE) et six pays non-membres de l'UE.

Le rôle crucial des syndicats de l'éducation

Loukas Zahilas, un orateur clé du Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (CEDEFOP), a donné un aperçu complet de la façon dont les politiques du CEDEFOP peuvent contribuer à contrer la crise, et du rôle que les partenaires sociaux ont à jouer pour mettre en œuvre les outils pour l'assurance qualité de l'UE dans l'EFP. Il a souligné que les syndicats de l'éducation ont un grand rôle à jouer pour moderniser l'EFP, par exemple en faisant partie d'une représentation tripartite au Conseil d'administration du CEDEFOP.

Il a également mis en évidence les outils et les principes européens censés rassembler les systèmes éducatifs, le marché de l'emploi et les personnes, en s'axant sur les résultats d'apprentissage. Tous/toutes les enseignant(e)s et les formateurs/trices de l'EFP devraient utiliser ces outils, de façon à améliorer la qualité dans l'EFP.

Campagne contre la crise

Le Directeur du CSEE, Martin Rømer, a ensuite fait une présentation sur les crises économiques, financières et sociales récentes. Il a souligné que les gouvernements de l'UE n'ont pas fait preuve de solidarité les uns vis-à-vis des autres pour sauver l'Europe et l'Euro.

La campagne du CSEE contre la crise, a-t-il noté, va au-delà des manifestations et des grèves: elle est basée sur la sensibilisation du public. Les partenaires sociaux doivent être impliqués dans la création d'initiatives éducatives efficaces, afin de s'attaquer à l'inégalité, aux tensions sociales et à la xénophobie. Les éducateurs/trices peuvent faire la différence en discutant de ces questions avec les étudiant(e)s.

Projet de document politique du CSEE sur l'EFP

La Coordinatrice du CSEE, Agnes Roman, a également présenté un résumé du projet de document politique du CSEE sur l'EFP, en mettant en évidence ses principaux éléments et les recommandations qui seront présentées pour adoption à la Conférence du CSEE de novembre. Le projet est le résultat du travail actif du groupe de travail sur l'EFP du CSEE durant l'année. La présentation a donné lieu à de plus amples discussions au sein de trois groupes de travail sur les changements possibles à apporter au document politique, et sur les premières mesures que les syndicats d'enseignants auront à prendre pour mettre en œuvre ce document.

Rømer a clôturé le séminaire en soulignant que « se concentrer sur l'égalité est plus important en période de crise économique, étant donné que la crise contribue à l'inégalité sociale. L'éducation, ainsi qu'un enseignement et une formation professionnels améliorés par les syndicats d'enseignants, peuvent produire un changement! »

Pour lire l'intégralité du rapport (en anglais), veuillez cliquer ici.

Pour en apprendre davantage sur la campagne du CSEE contre la crise, cliquez ici.