Ei-iE

Ouverture de la 8e Conférence sur l’Enseignement supérieur et la Recherche de l’IE en Argentine

Publié 25 septembre 2012 Mis à jour 26 septembre 2012

Plus d’une centaine d’enseignant(e)s et de dirigeant(e)s syndicaux/ales du monde entier se réuniront à Buenos Aires, du 25 au 27 septembre, pour discuter et assurer la coordination d’actions en faveur d’un développement efficace de l’enseignement supérieur et de la recherche, en vue de la réalisation de l’éducation publique universelle de qualité.

Cet événement sera l’occasion d’analyser les tendances mondiales du secteur de l’enseignement supérieur et de comparer leurs implications sur les différentes situations nationales et régionales.

Principaux axes thématiques de la 8e Conférence internationale sur l’Enseignement supérieur et la Recherche de l’IE :

  • Les défis auxquels est confronté l’enseignement supérieur en Amérique latine et les propositions pour renforcer le secteur;
  • Les conséquences des mesures d’austérité liées à la crise financière sur le secteur dans différents pays;
  • Le financement de l’enseignement supérieur et les droits d’inscription universitaires.
  • Les évaluations et les classements. Comment mesurer la qualité de l’enseignement ?;
  • La recherche et la liberté académique;
  • Progrès et difficultés en matière d’égalité des genres et de respect de la diversité dans l’enseignement supérieur; et
  • La représentation syndicale et la défense des droits humains et syndicaux dans le secteur.

Le Ministre argentin de l’Education, Alberto Sileoni, assistera à la séance d’ouverture de la Conférence. Participeront également le Secrétaire général de l’IE, Fred van Leeuwen, le Président du Comité régional de l'IE pour l'Amérique latine et Secrétaire général de la CTA, Hugo Yasky, et le Secrétaire général de la CONADU, Carlos De Feo.

Réunion latino-américaine

Dans le cadre de la Conférence, une réunion latino-américaine des syndicats de l’enseignement supérieur s’est tenue le 24 septembre dernier au siège de la Confederación Nacional de Docentes Universitarios(CONADU), l’affilié de l’IE qui accueille l’événement.

Cette réunion a permis d’échanger les informations les plus récentes concernant la situation du secteur universitaire dans les différents pays.

Si des pays tels que l’Argentine voient des avancées significatives en termes de financement public des universités et parviennent à la signature de conventions collectives sectorielles importantes, d’autres comme la Colombie continuent à devoir faire face aux difficultés liées à la répression politique des syndicalistes et à la privatisation.

Le Brésil a expliqué que 140.000 enseignant(e)s travaillent dans le secteur universitaire public, 110.000 dans l’enseignement supérieur et 30.000 dans l’enseignement technologique, et que 70% d’entre eux/elles détiennent un doctorat. Des universités sont désormais accessibles dans les régions les plus éloignées et isolées du pays, et il a été mis un terme aux écarts salariaux par l’entremise d’une procédure d’homologation. Au Brésil, toute la question est de savoir comment élargir l’accès à l’enseignement supérieur sans en compromettre la qualité.

Il a également été souligné que, dans certains pays comme la Colombie et le Pérou, l’Etat a tendance à ne plus assumer la responsabilité qui lui incombe de financer le secteur de l’éducation, et que la restriction des libertés syndicales présente une réelle menace pour les enseignant(e)s universitaires.

Parallèlement à cela, le syndicat espagnol FECCOO a décrit la situation dramatique dans laquelle se trouve le pays suite aux restrictions budgétaires appliquées dans le secteur public, anéantissant pas moins de cinquante années de lutte en faveur des droits des travailleurs/euses, des droits syndicaux et du financement de l’éducation publique.

Face à des situations aussi diverses, la 8e Conférence sur l’enseignement supérieur et la recherche de l’IE poursuit un objectif commun: élaborer des stratégies syndicales mondiales permettant de soutenir les syndicats au niveau national dans leur défense de l’enseignement supérieur public, en tant que droit social universel.

La réunion a vu la participation des syndicats CONADU - Argentine, PROIFES - Brésil, CONTEE - Brésil, FENDUP - Pérou, ASPU - Colombie, FAHUECH - Chili, COLPEDAGOGOS - Honduras et FECCOO - Espagne, ainsi que celle de Fátima da Silva et de Denise Mora, respectivement Vice-présidente et membre du Comité Régional.

Vidéo de Yamile Socolovsky de la CONADU/Argentine à la 8e Conférence internationale sur l'Enseignement supérieur et la Recherche de l'IE (en espagnol et anglais):