Ei-iE

Asie-Pacifique: Les gouvernements doivent investir dans l'EPE

Publié 17 décembre 2012 Mis à jour 18 décembre 2012

Un nouveau groupe de travail chargé du développement de l'éducation de la petite enfance (EPE) dans la région Asie-Pacifique a appelé les gouvernements à investir dans l'EPE. Le groupe de travail, qui s'est réuni à Kuala Lumpur, en Malaisie, les 15 et 16 décembre, a souligné la nécessité que les gouvernements investissent dans la formation et le développement professionnel des éducateurs/trices et autres professionnels de l'EPE.

Les membres de ce groupe de travail comprennent des représentant(e)s des organisations membres de l'IE en Australie (AEU), en Inde (AIPTF), en Corée du Sud (KTU), en Malaisie (NUTP) et aux Philippines (ACT). Les membres du groupe de travail mondial de l'IE sur l'EPE de la région (Népal et Nouvelle-Zélande) étaient également invités à la réunion. Les participant(e)s ont abordé les questions affectant l'EPE dans la région, notamment: l'accès, la qualité et l'équité, y compris l'égalité des genres; la formation des enseignants, le développement professionnel continu et les conditions de service; la privatisation; et le recrutement de membres et la syndicalisation.

Des éducateurs/trices de qualité pour une éducation de la petite enfance de qualité

Une des recommandations formulées par le groupe de travail était que les syndicats et les gouvernements de la région accordent la priorité à l'EPE. Les membres ont reconnu que la sensibilisation était importante pour atteindre cet objectif. Ils ont appelé les autorités publiques à investir dans la formation des enseignants et à améliorer la qualité des instituts de formation. Ils ont également exhorté les gouvernements à veiller à ce que l'EPE fasse partie intégrante de l'enseignement de base de chaque pays et soit coordonnée par le Ministère de l'Education.

De plus, le groupe de travail a souligné l'importance de la recherche pour étayer solidement le plaidoyer syndical, et la valeur du partage d'informations. De manière plus importante, le groupe de travail a recommandé que les syndicats recrutent et syndiquent des éducateurs/trices et autres professionnels de l'EPE.

L'EPE, un objectif essentiel de l'Education pour Tous

S'adressant à la réunion, le Coordinateur senior de l'IE, Dennis Sinyolo, a exhorté les membres à guider la mise en œuvre du Document stratégique sur l'EPE dans la région, et à rappeler à leur gouvernement que l'EPE était le premier objectif de l'Education pour Tous

« Les Etats se sont engagés à réaliser l'Education pour Tous à l'horizon 2015, et cet engagement inclut de veiller à ce que tous les jeunes enfants, en particulier les plus vulnérables, aient accès à l'éducation de la petite enfance », a déclaré Sinyolo.

L'agenda de l'éducation et du développement de l'après-2015

Dennis Sinyolo a également informé le groupe de travail des consultations en cours en vue de définir l'agenda de l'éducation et du développement de l'après-2015. Il a exhorté les membres et leur syndicat à y participer.

Le Coordinateur régional principal de l'IE, Aloysius Mathews, a aussi appelé les membres du groupe de travail et leur syndicat à être le fer de lance du plaidoyer pour un accès universel à l'EPE et de la syndicalisation des éducateurs/trices de la petite enfance.

Le Document stratégique de l'IE sur l'EPE

Le groupe de travail régional a été formé à la suite de l'adoption du Document stratégique de l'IE sur l'EPE par le Congrès mondial, au Cap, en Afrique du Sud, en 2011. Le Document stratégique établit des priorités claires pour sa mise en œuvre par l'IE et ses organisations membres, aux niveaux mondial, régional et national.

Pour lire le Document stratégique de l'IE sur l'EPE, veuillez cliquer ici