Ei-iE

Tendances à la baisse dans le financement de l’enseignement supérieur en Europe

Publié 31 juillet 2013 Mis à jour 1 août 2013

L’Association des universités européennes (European University Association - EUA) a récemment publié le dernier rapport de son Observatoire du financement public (Public Funding Observatory), chargé de surveiller l’impact de la crise économique sur les universités et de relever les tendances en matière de financement public alloué aux établissements d’enseignement supérieur à travers l’Europe depuis 2008. Ce rapport est publié parallèlement à un nouvel outil en ligne interactif fournissant un ensemble de données sur 23 systèmes européens.

Les dernières mises à jour de l’EUA offrent une nouvelle analyse des pressions exercées sur de nombreux pays en matière de financement des établissements d’enseignement supérieur, qui tient compte notamment de l’impact de l’inflation et de la fluctuation du nombre d’étudiant(e)s. Le rapport confirme que, si aucun système n’a réellement été épargné par la crise, il existe toutefois un risque de voir le fossé s’élargir en termes de financement des universités entre les différentes régions d’Europe. Il s’avère que bon nombre de pays d’Europe orientale et méridionale sont plus affectés par la crise que ceux situés en Europe occidentale et septentrionale, bien que l’on constate plusieurs exceptions.

De 2012 à 2013, sur les 17 systèmes pour lesquels des données sont disponibles, 8 déclarent avoir été confrontés à des coupes budgétaires, certaines peu importantes, d’autres pouvant atteindre 25 % (Italie, Pays-Bas, Slovaquie, Croatie, Portugal, Royaume-Uni - Angleterre et Pays de Galle, Grèce, Hongrie). En général, le personnel et les infrastructures sont les deux domaines les plus touchés par la réduction des financements publics. Pour ce qui est des chiffres relatifs au financement public adapté à l’inflation, le rapport révèle que seuls 7 systèmes sur 20 ont vu leurs subventions augmenter entre 2008 et 2012 (Allemagne, Norvège, Suède, Autriche, Communauté francophone de Belgique, France, Pays-Bas), les 13 autres ayant enregistré une baisse de leur financement durant cette même période (Croatie, Pologne, Portugal, Slovaquie, République tchèque, Espagne, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lituanie, Royaume-Uni - Angleterre et Pays de Galles).

Le rapport et les ressources de l’observatoire du financement public peuvent être consultés ici.