Ei-iE

Alliance de syndicats internationaux d’enseignant(e)s contre le travail des enfants

Publié 23 août 2013 Mis à jour 28 août 2013

Deux affiliés de l’IE, l’American Federation of Teachers (AFT) et la Jamaica Teachers’ Association (JTA), ont annoncé un projet conjoint de lutte contre la traite des êtres humains afin d‘endiguer le travail des enfants dans ces deux pays.

Projet pilote

Le projet pilote, basé sur du matériel élaboré par l’AFT et la JTA, des organisations non gouvernementales, des pouvoirs publics et des groupes communautaires, entre autres, a été lancé le 19 août à l’occasion de la conférence annuelle de la JTA. Il vise à sensibiliser les étudiant(e)s aux dangers de la traite des êtres humains à des fins de travail forcé ou d’exploitation sexuelle, à fournir aux éducateurs/trices les ressources permettant d’identifier les enfants menacés et à mettre à profit les ressources communautaires afin de les protéger et de témoigner au nom des survivant(e)s dans les écoles, auprès des autorités, des organes législatifs et autres institutions.

Plus de 5 millions d’enfants victimes de la traite des êtres humains

Ces syndicats s’inquiètent face aux estimations de l’Organisation internationale du Travail selon lesquelles 5,5 millions d’enfants seraient victimes de la traite des êtres humains dans le monde, et reconnaissent qu’il s’agit d’un problème mondial. En tant que syndicats d’enseignants, l’AFT et la JTA sont convaincues que leurs membres sont en contact avec les enfants touchés par cette forme horrible de criminalité et sont bien placés pour l’empêcher ou l’atténuer parmi les enfants menacés.

Les enseignant(e)s en première ligne pour éradiquer le travail des enfants

« Le corps enseignant peut contribuer de façon significative à la sécurité des élèves », a affirmé Randi Weingarten, Présidente de l’AFT. « Grâce au matériel que nous avons conçu pour les éducatrices et éducateurs et le personnel enseignant, nous pouvons aider les étudiantes et étudiants à éviter les situations dangereuses et, au besoin, les mettre en rapport avec les services disponibles au sein de leur communauté. »

« Voilà le rôle que se donne l’AFT en tant que syndicat: trouver des solutions et résoudre des problèmes de sorte à renouveler la promesse de rendre l'enseignement public accessible à chaque enfant de toute communauté », a-t-elle ajouté.

Accord de coopération dans la lutte contre la traite des êtres humains

L’AFT et la JTA ont en outre signé un accord de coopération en vue de combattre la traite des enfants en Jamaïque et aux Etats-Unis. L’accord stipule les démarches qu’entreprendront les deux syndicats afin d’éradiquer la traite d’enfants dans leurs écoles et communautés.

« Nous espérons que ces remèdes à la traite d’enfants mis en œuvre par des syndicats vont non seulement conforter nos écoles, nos communautés et nos syndicats, mais aussi servir de modèle dans toute la région et chez nos partenaires affiliés de l’Internationale de l’Education », souligne l’accord.

IE: Respect du droit de chaque enfant à l’éducation

L’IE applaudit l’initiative prise par ces affiliés en vue de lutter au niveau international contre le travail des enfants. « Les enseignantes et enseignants sont particulièrement bien placés pour faire respecter le droit de chaque enfant à bénéficier d’une éducation, qui plus est de qualité, dans le monde entier », a souligné le Secrétaire général de l’IE, Fred van Leeuwen.

L’accord de coopération AFT/JTA pour la lutte conjointe contre la traite des enfants en Jamaïque et aux Etats-Unis peut être consulté ici(en anglais).