Ei-iE

Réunion du groupe de travail de l’IE sur le personnel de soutien à l’éducation

Publié 6 février 2014 Mis à jour 27 février 2014

Le groupe de travail sur le personnel de soutien à l’éducation, créé récemment par l’IE, s’est réuni pour la première fois à Bruxelles les 28 et 29 janvier. Composé de représentant(e)s de 10 affiliés de l’IE, ce groupe de travail sera chargé de fournir à l’organisation des conseils sur le statut, les droits et les conditions d’emploi du personnel de soutien à l’éducation.

Lors de son Congrès mondial 2011, l’IE avait déjà exprimé ses inquiétudes face à l’exploitation des employé(e)s de ce secteur et aux dangers qui menacent leurs droits humains et syndicaux. La résolution adoptée par le Congrès reconnaît leur contribution indispensable à l’éducation de qualité, mais également les problèmes et défis auxquels ils/elles se heurtent, notamment la précarisation de leur emploi et la privatisation de cette catégorie de services.

Définir qui sont les employé(e)s de soutien à l’éducation n’a pas été une tâche aisée pour le groupe de travail, étant donné que ce secteur couvre un large éventail de catégories professionnelles, toutes gérées et réglementées selon différents accords, et dont très peu sont représentées par les syndicats de l’éducation.

Le groupe de travail a identifié neuf catégories professionnelles différentes pouvant s’appliquer au personnel de soutien et a convenu d’adopter l’expression « personnel de soutien à l’éducation » comme dénomination générale. Outre les nombreux rôles et responsabilités attribués à cette catégorie de professionnel(le)s et les multiples modalités différentes qui régissent leurs condition de travail, la mini-enquête menée par l’IE sur le personnel de soutien à l’éducation a permis de mettre en avant que les employé(e)s de ce secteur étaient rarement reconnu(e)s en tant que professionnel(le)s, pas plus que leur contribution à l’éducation et leur participation à la communauté scolaire.

Le groupe de travail a placé le personnel de soutien à l’éducation au cœur de la campagne de l’IE qualité et a discuté des différentes stratégies qui permettraient de donner davantage de visibilité à cette catégorie professionnelle au sein des travaux et activités de l’IE.

Le groupe fournira à l’IE des conseils visant à mieux protéger les droits et les intérêts du personnel de soutien à l’éducation dans les différents contextes nationaux et lui recommandera des stratégies pour développer ses prochaines activités en tenant compte de cette catégorie professionnelle. Il s’attellera en particulier à définir des stratégies permettant de sensibiliser le personnel de soutien à l’éducation et de mieux le représenter.