Ei-iE

R-U: Les syndicats s’opposent aux changements apportés au système d’inspection Ofsted

Publié 25 mars 2014 Mis à jour 27 mars 2014

Le National Union of Shcoolmasters Union of Women Teachers (NASWUT) et le National Union of Teachers (NUT), les deux plus grands affiliés nationaux de l’IE, ont exprimé leur opposition aux changements du système d’inspection Ofsted (organisme national d’inspection académique). Les changements ont été annoncés le 21 mars par l’inspecteur en chef des écoles, Sir Michael Wilshaw.

NUT: les évaluations pédagogiques doivent être effectuées par les écoles

« Sir Michael Wilshaw continue à jouer à l’autruche face à l’effet destructeur causé par les inspections de l’Ofsted », a déclaré Christine Blower, Secrétaire générale du NUT. « Sir Michael a déclaré lui-même que deux sur cinq enseignants quittent la profession dans les cinq premières années de service. Ils seront indubitablement incapables de supporter la pression générée par encore une autre inspection de l’Ofsted. »

Le NUT est très convaincu qu’une observation d’un cours de 20 minutes effectuée par un/e inspecteur/trice est une perte de temps et d’argent.

« Même si les enseignantes et enseignants comprennent qu’il leur faut rendre des comptes, des résultats probants basés sur des recherches et des pratiques démontrent de manière flagrante que les évaluations effectuées par les écoles elles-mêmes doivent constituer une partie centrale de l’inspection scolaire et des structures de soutien », a déclaré Blower.

« Les effroyables enjeux considérables présentés par les inspections d’Ofsted impliquent que les nombreux rôles de responsabilités de leadership et ceux qu’assument les enseignantes et enseignants seront de plus en plus difficiles à pourvoir dans la plupart des établissements et peut-être encore plus dans des écoles qui comportent une proportion importante d’élèves difficiles », a-t-elle ajouté.

« Nous souhaitons dispenser le meilleur enseignement possible à nos élèves mais ce système d’inspection n’apporte rien aux enseignantes et enseignants et ne permet pas non plus l’élévation des niveaux dans le cadre d’un programme équilibré », a déclaré Blower.

NASUWT: absence de véritable idée force sur les besoins des jeunes

La NASUWT s’oppose également aux changements. « Les changements annoncés n’abordent nullement la gravité des questions qui préoccupent les écoles et les enseignantes et enseignants à propos d’Ofsted, à savoir dans quelle mesure ces inspections poussent les écoles à se concentrer sur leur préparation pour les inspecteurs, et devraient répondre aux besoins des enfants et des jeunes », a déclaré Chris Keates, Secrétaire générale de la NASUWT.

« Centrer l’attention sur les jugements portés sur l’efficacité des écoles en se concentrant sur les données relatives à la performance ne fera qu’exacerber la pression exercée sur les écoles, et encouragera encore plus de production de données en quantité industrielle », a-t-elle averti.

Elle a ajouté que les problèmes liés à la manipulation du système, au rétrécissement des programmes, et à l’enseignement dispensé en prévision des tests qui résultent du cadre actuel de responsabilisation des enseignantes et enseignants, perdureront et ne feront que remplacer un système où les enjeux sont élevés par un autre.

La NASUWT a toujours fait part de ses préoccupations sur la variabilité des évaluations qu’Ofsted effectue sur les établissements scolaires.

« Evoluer vers une situation où tous les inspecteurs sont employés par Ofsted représente un pas dans la bonne direction pour résoudre ce problème, mais est bien loin de ce qui est requis à savoir une réforme fondamentale du régime de responsabilité des écoles », a indiqué Keates. « Il faut un système de responsabilité adéquat pour s’assurer que tous les jeunes sont capables de réaliser pleinement leur potentiel. »

IE: Dialogue essentiel

Fred van Leeuwen, Secrétaire général de l’IE, a exprimé le soutien de l’IE et de ses affiliés à leurs collègues au Royaume-Uni.

« Le gouvernement britannique ne semble toujours pas comprendre que d’enseigner en prévision des tests ne représente pas la manière appropriée de garantir une éducation de qualité aux élèves », a-t-il souligné.

« Les autorités publiques, y compris le gouvernement britannique, doivent s’engager dans un dialogue social avec les organisations qui représentent les enseignantes et enseignants et le personnel de l’éducation afin de développer des systèmes de responsabilité appropriés », a-t-il déclaré. « Ils doivent également allouer des fonds publics adéquats pour soutenir une éducation de qualité dans toutes les écoles ».