Ei-iE

Réaffirmer la nécessité d'un enseignement secondaire et de services publics de qualité

Publié 7 avril 2015 Mis à jour 10 avril 2015

L'avenir de l'enseignement secondaire et des services publics de qualité figurait parmi les principaux sujets débattus pas l'Internationale de l’Education et ses affiliés, qui ont participé activement au Forum social mondial en Tunisie le mois dernier.

Des milliers d'étudiant(e)s universitaires et du secondaire ont rejoint un nombre égal d'activistes représentant 5 000 associations et syndicats du monde entier pour faire de Tunis, la capitale tunisienne, l'épicentre des alternatives sociales, culturelles et économiques lors du Forum social mondial(FSM), qui s'est tenu du 24 au 28 mars.

Plus de 1 000 ateliers ont couvert un nombre considérable de questions comme la guerre et la migration, le climat et l'environnement, les femmes, les genres, la protection sociale, les services publics et l'éducation.

Pour le Syndicat National des Enseignements de Second Degré-Fédération Syndicale Unitaire(SNES-FSU/France), le Forum social mondial constituait une excellente occasion d'aborder la question de la justice mondiale, quelques jours après l'attaque mortelle perpétrée par des hommes armés dans la capitale.

« Le fait pour Tunis d'accueillir pour la seconde fois consécutive le Forum social mondial quelques jours après l'attaque au Musée Bardo est un symbole fort pour un pays où la société civile lutte pour ouvrir la voie à la démocratie depuis la révolution de 2011 », a souligné Florian Lascroux, représentant du SNES-FSU.

Il a déclaré que le FSM a une nouvelle fois permis de démontrer que sur chaque continent, des forces progressistes se heurtent à des difficultés similaires et livrent les mêmes batailles.

Il a ensuite souligné que la confrontation d'analyses et le partage d'expériences de lutte représentent une étape essentielle dans la construction d'alternatives crédibles et l'invention de nouvelles formes d'action. Il a cependant regretté que « les médias aient à nouveau ignoré l'importance et l'existence du FSM ».

La SNES-FSU et les organisations membres de l'internationale de l'éducation (IE) - le Gewerkschaft Erziehung und Wissenschaft(Allemagne), la Federação Nacional dos Professores(Portugal), E?itim Sen(Turquie), la Federation of Secondary State School Teachers (Grèce) et la Federazione Lavoratori della Conoscenza CGIL (Italie) - ont organisé un séminaire intitulé « Vers un deuxième degré pour tous(toutes) ? Le défi du processus de l'après-2015 ! »

Cet événement a rassemblé des représentant(e)s syndicaux(ales) des organisateurs du séminaire et de République démocratique du Congo et de Côte d’Ivoire, ainsi que le consultant de l'IE Richard Langlois.

Le séminaire « Services publics, un élément fondamental de la cohésion sociale et du développement ! », organisé conjointement par la FSU, la Confédération générale du travail (une confédération syndicale française), Solidaires et L'Internationale des services publics, a également permis à des activistes d'Algérie, des Comores, de la République démocratique du Congo, de Guinée, du Maroc, du Québec et d'Espagne d'exprimer leurs points de vue et d'aborder les défis et les inquiétudes actuels des syndicats.