Ei-iE

Comprendre pourquoi la collaboration entre enseignant(e)s représente la voie à suivre

Publié 8 avril 2015 Mis à jour 9 avril 2015

De nombreux experts du domaine de l'éducation considèrent la collaboration entre enseignant(e)s comme une façon de les responsabiliser et d’instaurer un leadership au sein de la profession. Le Sommet international sur la profession enseignante se penchera cette année sur les différentes façons de mettre en œuvre cette collaboration entre enseignant(e)s.

La collaboration entre enseignant(e)s désigne un processus à la fois progressiste et créatif, mais qu'en est-il réellement et comment peut-elle s'intégrer au sein des systèmes éducatifs ?

A l'occasion du 5e Sommet international sur la profession enseignante qui s'est tenu à Banff, dans la province de l'Alberta, la collaboration entre enseignant(e)s a été très commentée sur Twitter, puisqu'il s'agissait du sujet le plus brûlant à l'ordre du jour. D'aucuns considèrent que la collaboration entre enseignant(e)s est une bonne chose et qu'elle constitue un excellent moyen d'autonomiser la profession enseignante et d'encourager les enseignant(e)s à occuper des postes à responsabilité.

Qu'entendons-nous par « collaboration entre enseignant(e)s » ?

La collaboration entre enseignant(e)s représente bien plus qu'un simple concept – c'est toute une façon de travailler ensemble. Contrairement au travail individuel, la collaboration permet aux enseignant(e)s de partager leur savoir et favorise même l'enseignement en équipe.

Le dernier rapport de l'OCDE TALIS(Enquête internationale sur les enseignants, l'enseignement et l'apprentissage) indique clairement que lorsque les enseignant(e)s collaborent et assument un rôle de leader, ils se sentent respectés et éprouvent davantage de satisfaction à l'égard de leur travail.En effet, l'enquête TALIS 2013 révèle que les enseignant(e)s qui participent aux prises de décisions au sein de leur école estiment que la profession enseignante est valorisée par la société.

Le Professeur Linda Darling-Hammond, de l'Université de Stanford, et qui était également présente à Banff afin de partager sa longue expérience, figure parmi les principaux défenseurs de la collaboration entre enseignant(e)s. Elle a récemment rédigé le dernier article du blog « Education in Crisis » de l'IE. Co-écrit avec Dion Burns, de l'Université de Stanford également, cet article « Professional Collaboration and Effective Teaching Environments(La collaboration professionnelle et les environnements d'enseignement efficaces)» revient sur les raisons pour lesquelles la collaboration entre enseignant(e)s constitue une méthode éprouvée permettant de renforcer la profession et d'améliorer la qualité de l'éducation dispensée aux élèves.