Ei-iE

Népal: pour la communauté enseignante, la solidarité commence à l’échelon national

Publié 14 mai 2015 Mis à jour 20 mai 2015

Même après les deux violents séismes qui ont entraîné la fermeture immédiate des écoles du pays, les syndicats de l’éducation népalais continuent à rassembler leurs forces pour garantir que leurs affilié(e)s et les élèves reçoivent l’aide dont ils/elles ont besoin.

Alors que la vie semblait peu à peu reprendre son cours normal, la Nature en a décidé autrement. Suite au violent séisme qui, pour la seconde fois en deux semaines, a frappé de plein fouet le pays, les habitant(e)s pris(es) de panique ont refusé de retourner à leurs occupations quotidiennes, y compris dans le secteur de l’éducation.

Pour l’heure, dans l’ensemble des régions dévastées du pays, 45 enseignant(e)s et 10 employé(e)s travaillant dans des écoles figurent parmi les victimes de la première secousse du 25 avril.

En raison des conditions de sécurité précaires, le Ministère népalais de l’Education a décidé de maintenir la fermeture des écoles jusqu’au 1er juin, à la fois à titre préventif et dans l’attente d’une solution pour reconstruire les établissements scolaires détruits à travers le pays - une décision qui laisse plus de 950.000 enfants privés d’un lieu d’apprentissage.

Loin de se laisser abattre par la situation actuelle, les trois syndicats d’enseignants népalais, tous affiliés à l’Internationale de l’Education (IE) - la Nepal National Teachers’ Association(NNTA), la Nepal Teachers’Association(NTA) et  le Sansthagat Vidyalaya Schickshak Union Nepal(ISTU) - ont uni leurs forces pour venir en aide tant à leurs membres et qu’à leurs concitoyen(ne)s.

Les membres des trois organisations syndicales ont accepté de faire don de cinq jours de salaire, soit 600 millions de roupies népalaises (six millions de dollars américains) pour alimenter le fonds d’aide d’urgence du Premier ministre, prévu pour venir en aide à toute personne nécessiteuse. Les membres ont également accepté que leurs syndicats retiennent l’équivalent d’une journée de salaire supplémentaire pour aider les enseignant(e)s en cette période difficile.

L’Internationale de l’Education tend la main aux collègues du Népal

Afin d’exprimer sa solidarité au nom de la communauté mondiale des enseignant(e)s, Fred van Leeuwen s’est envolé pour Katmandou mercredi dernier pour y rencontrer les responsables des syndicats et évaluer les dégâts dans la ville. Le Secrétaire général et les affiliés discuteront de la façon de gérer au mieux le Fonds de solidarité de l’IE pour aider les syndicats et leurs membres.

Tous les dons destinés à soutenir les syndicats de l’éducation népalais, leurs membres et les élèves doivent être versés sur le compte suivant:

Internationale de l’Education

Banque ING

Avenue Marnix 24, B-1000 Bruxelles, Belgique

IBAN: BE05 3101 0061 7075

Compte: 310-1006170-75

SWIFT: BBRUBEBB

Communication: Solidarité Népal

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Nicolas Richard, Coordinateur sénior de l’IE, Solidarité et Développement: [email protected]