Ei-iE

Mali: lancement de l’étape suivante du projet pour une éducation de qualité

Publié 11 mars 2016 Mis à jour 15 mars 2016

La nouvelle phase du projet « Des éducateurs/trices de qualité pour tou(te)s: chaque enfant a besoin d’un(e) enseignant(e) qualifié(e) », couronné de succès, a été lancée au Mali en vue d’améliorer les compétences des enseignant(e)s, l’enseignement et l’apprentissage dans le pays.

Le Coordinateur senior de l’Internationale de l’Education (IE), Dennis Sinyolo, a salué le travail réalisé par le partenaire de l’IE, Oxfam Novib, ainsi que les partenaires du projet « Des éducateurs/trices de qualité pour tous/toutes »  au Mali, à savoir le Syndicat national de l'éducation et de la culture, l’Association des jeunes pour le développement endogène au Sahel et le Ministère de l’Education. Lors du lancement à Bamako, Mali, du 2 au 4 mars, sous le patronage du Ministre de l’Education, Barthélémy Togo, Sinyolo a félicité ces organisations pour leur engagement à améliorer la qualité de l’éducation au Mali dans le cadre de ce projet.

E loges adressées au ministre

Sinyolo a également félicité Togo « d’avoir adhéré pleinement au projet et d’avoir fourni l’orientation politique, l’appui technique, la formation et le suivi nécessaires dès le lancement du projet ». Il a souligné les efforts considérables déployés par le gouvernement pour intégrer plus de 800 enseignant(e)s communautaires dans la fonction publique.

Barthélémy Togo a mis en évidence l’engagement continu du gouvernement du Mali à soutenir ce projet, qui s’inscrit dans le cadre des objectifs du programme de développement de l’éducation de dix ans du gouvernement. Il a, par ailleurs, indiqué que le gouvernement s’est engagé à augmenter les salaires des enseignant(e)s de 25.000 francs CFA (soit 38 euros) par mois et à accélérer le processus de transformation des écoles communautaires en écoles publiques « afin de donner aux enfants les mêmes possibilités d’être compétitifs dans la vie, leur permettant de jouer un rôle dans le développement de leur pays. »

IE: collaboration en faveur d’une éducation de qualité

L’IE exhorte le gouvernement du Mali à intégrer l’ensemble des enseignant(e)s communautaires qui ont suivi une formation dans la fonction publique, a indiqué Sinyolo.

« Le succès de ce projet démontre que les gouvernements, les syndicats d’enseignants et la société civile peuvent œuvrer ensemble pour améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage », a-t-il souligné. « Veillons à ce que les trois prochaines années soient meilleures que les cinq dernières! Nous pouvons y arriver et nous devons le faire pour le bien de tous les enfants et de la jeunesse du Mali! »

Sur la base des expériences et des enseignements tirés de ce projet, Sinyolo a indiqué que l’IE élabore actuellement des lignes directrices internationales sur les normes professionnelles minimales de l’enseignement, qui contribueront à élever le niveau de l’enseignement dans le monde entier.

Une initiative récompensée

Le projet « Des éducateurs/trices de qualité pour tou(te)s » a été reconnu à l’échelle internationale. En 2014, il a remporté le prix UNESCO-Hamdan récompensant des pratiques et des performances exemplaires pour améliorer l’efficacité des enseignant(e)s. Sinyolo a ajouté que ce projet a été reconnu par l’UNESCO, le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE), l’Equipe spéciale internationale sur les enseignants pour l’Education pour Tous, ainsi que d’autres partenaires comme un bon exemple à suivre pour améliorer les compétences des enseignant(e)s, l’enseignement et l’apprentissage.

Il a, en outre, souligné que la Commission internationale sur le financement des opportunités éducatives mondiales, dirigée conjointement par la Présidente du GPE, Julia Gillard (ancienne Première ministre d’Australie), et l’Envoyé spécial des Nations Unies pour l’éducation mondiale, Gordon Brown (ancien Premier ministre britannique), documente actuellement des exemples de meilleures pratiques pour améliorer l’éducation de qualité, parmi lesquels figure le projet « Des éducateurs/trices de qualité pour tou(te)s ».

Contexte

Dans le cadre du projet « Des éducateurs/trices de qualité pour tou(te)s », l’IE a uni ses forces avec celles d’Oxfam Novib, une organisation de développement mondiale qui œuvre pour trouver des moyens pratiques et innovants permettant à la population de sortir de la pauvreté et de s’épanouir, à engager les syndicats d’enseignants, les gouvernements et la société civile à développer conjointement des profils de compétences fondés sur un consensus pour les enseignant(e)s, et à améliorer la qualité du système éducatif.

Lancée en 2010 à Mali, la première étape a débuté dans la région de Ségou, au cours de laquelle  5.500 enseignant(e)s ont suivi une formation, dont 800 ont été intégré(e)s dans la fonction publique. Cette première étape a également mis l’accent sur les compétences professionnelles et l’intégration dans la fonction publique d’enseignant(e)s d’écoles primaires communautaires.

Sur la base des enseignements tirés de cette étape, la deuxième étape, appuyée par Comic Relief comme la précédente, portera sur la formation des enseignant(e)s des écoles communautaires, ainsi que des écoles secondaires, et sur l’amélioration de l’apprentissage des étudiant(e)s dans l’enseignement secondaire inférieur, et inclura une composante Technologies de l'information et de la communication dans l’éducation.