Ei-iE

Selon l'approche « L'étudiant(e) vu(e) dans sa globalité », les objectifs de l'ONU en matière de santé et d'éducation doivent être liés

Publié 25 octobre 2016 Mis à jour 28 octobre 2016

L'Internationale de l'Education et l'organisation partenaire ASCD se sont engagées dans un effort commun pour les Objectifs de développement durable de l'ONU 3 et 4 (sur 17), en reconnaissant que des progrès significatifs sur les deux dépendront de la façon dont ils seront reliés l'un à l'autre.

Dans une déclaration commune publiée cette semaine, l'Internationale de l'Education (IE) et l'ASCD se sont engagées à travailler en faveur de « l'alignement et de l'intégration de la planification, des politiques et des procédures » pour l' Objectifs de développement durable (ODD) 3 (Assurer une vie saine et promouvoir le bien-être de tous, à tous les âges) et l'ODD 4 (Assurer une éducation inclusive et équitable de qualité et promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous).

« Les objectifs de développement durable sont associés à des chiffres, mais aucun objectif n'est réalisable séparément », a déclaré Fred van Leeuwen, Secrétaire Général de l'IE. « La pauvreté, la faim, la santé, l'éducation, l'égalité des genres, et l'administration des ressources naturelles de la planète sont indissociables, comme le sont les onze autres objectifs que le monde nous a fixés. C'est en matière de santé et d'éducation que cela reste le plus manifeste ».

La déclaration remarque le cri de ralliement de la campagne mondiale Uni(e)s pour l'éducation de l'IE qui a conduit à l'adoption du langage cible fondamental sur l'éducation: « L'accès n'est pas suffisant. Nous devons assurer une éducation de qualité pour chaque étudiant. Une éducation de qualité concerne l'enfant vu dans sa globalité - le développement cognitif, physique, mental,  émotionnel et social de chaque enfant, peu importe le sexe, la race, l'origine ethnique, le statut socioéconomique ou la situation géographique ».

La collaboration entre l'IE et l'ASCD poursuit le travail entrepris il y a plus de trois ans pour défendre l'intégration du secteur de la santé dans l'éducation.  Elle vient dans la foulée de la publication en septembre du Rapport mondial de suivi sur l'éducation 2016 qui, ajoutant de nouvelles conclusions et insistant sur son travail de ces dernières années, indique que l'éducation « fait la différence pour un ensemble de questions de santé, y compris la mortalité précoce, la santé reproductive, la propagation de maladies, les modes de vie sains et le bien-être ».

Le directeur exécutif et PDG de l'ASCD, Deborah S. Delisle a indiqué qu'il est « impératif que les secteurs travaillent ensemble.  Nous devons placer l'enfant au cœur de notre travail et de nos décisions et déployer des ressources autour de cet enfant et de chaque enfant ».

Fondée dans les années 1940, l'ASCD est une organisation mondiale axée sur l'enseignement et l'apprentissage et elle est le principal défenseur de l'approche éducative Whole Child(l'enfant vu dans sa globalité), favorisant des programmes pour « garder tous les étudiants en bonne santé, en sécurité, engagés, soutenus et encouragés ».

La déclaration commune souligne « le risque à aller de l'avant pour les 17 objectifs est que nous devons nous engager dans 17 actions, 17 systèmes et 17 forces concurrentes. Il est temps de mettre l'enfant - et tous les étudiants - au centre et de déployer des ressources - y compris les systèmes, les objectifs et les politiques » autour d'eux. « L'enfant en bonne santé apprend mieux, tout comme l'enfant éduqué mène une vie plus saine. De même, un environnement plus sain - aussi bien physiquement qu'émotionnellement et socialement, procure un enseignement et un apprentissage plus efficaces. Les politiques, en commençant au niveau des ODD, doivent être conçues et adaptées afin de s'engager en faveur de l'alignement et de l'intégration ».

Van Leeuwen affirmait que « des corps et des esprits et des communautés sains sont une base de l'apprentissage. Et une éducation de qualité est une indication directe de la survie et de la durabilité de la santé. L'approche de l'enfant vu dans sa globalité, l'étudiant vu dans sa globalité, tel est le chemin pris par la direction à propos des ODD et l'Internationale de l'Education est fière de se joindre à l'ASCD dans ce travail ».