Ei-iE

Mondial

Publié 22 décembre 2016 Mis à jour 4 janvier 2017

COP 22

L’Internationale de l’Education (IE) a pris part à la 22e Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 22) du 7 au 18 novembre, à Marrakech, au Maroc. Assibi Napoe, Richard Langlois et Dennis Sinyolo y ont pris part pour l’IE et plaidé en faveur de l’inclusion de l’éducation au cœur des efforts nationaux, régionaux et mondiaux visant à lutter contre le changement climatique. Pour y parvenir, des mesures destinées à renforcer les capacités des éducateurs/trices doivent être prises dans tous les pays.

A l’occasion de la table ronde « Les éducateurs/trices à la base de la durabilité » organisée par l’IE et l’UNESCO, Sinyolo a mis en lumière l’importance d’aider les éducateurs/trices à renforcer leurs capacités en matière d’éducation au développement durable (EDD) et au changement climatique.  Napoe a pris part à un événement syndical parallèle, et Langlois a quant à lui participé à un panel de discussion à l’occasion de la Journée de la stratégie syndicale, deux événements organisés par la Confédération syndicale internationale.

Veuillez cliquer ici pour consulter le résumé des recommandations de l’IE à la COP 22 et aux gouvernements.

10e Conférence internationale de l’IE sur l’enseignement post-secondaire, supérieur et la recherche

La 10e Conférence de l’Internationale de l’Education sur l’enseignement post-secondaire, supérieur et la recherche s’est tenue du 14 au 16 novembre à Accra, au Ghana. Les participant(e)s ont pu s’entretenir sur un grand nombre de thèmatiques, notamment sur les ressources éducatives en libre accès, la privatisation, les libertés académiques, la précarisation, les Objectifs de développement durable (ODD) et les indicateurs relatifs à l’enseignement supérieur ainsi qu’à l’enseignement et à la formation professionnels (EFP).

La Ministre de l’Education du Ghana, Naana Jane Opoku-Agyemang, le Professeur Nelly P. Stromquist (Université du Maryland, Etats-Unis) et Miguel Angel Beltrán figuraient au nombre des intervenant(e)s principaux/ales de la conférence. Le Professeur Leesa Wheelahan, de l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario de l’Université de Toronto, a lancé le rapport commandé par l’IE intitulé « Tendances mondiales dans le secteur de l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP): définir un cadre pour la justice sociale».

Conférence sur « L’éducation des enfants réfugiés ayant fui les zones de conflit du Moyen-Orient: le plus court chemin vers l’égalité des chances et l’intégration »

Des participant(e)s de plus de 50 syndicats de l’éducation répartis à travers 38 pays, ainsi que des autorités éducatives provenant de Suède, de Grèce, de Jordanie et des Pays-Bas, se sont réunies à Stockholm, en Suède, du 21 au 22 novembre à l’occasion de cette conférence. La lauréate de l’édition 2016 du Global Teacher Prize, Hanan Al Hroub, et le Ministre suédois de l’Education, Gustav Fridolin, figuraient au nombre des intervenant(e)s principaux/ales.

L’IE s’est engagée à mettre tout en œuvre pour réunir les Premiers ministres de l’Union européenne, afin d’aborder les défis auxquels font face les enfants et les jeunes réfugié(e)s au regard de l’éducation, et à organiser une conférence mondiale sur les valeurs démocratiques et de la justice sociale, qui se tiendra en 2018 aux Etats-Unis. L’IE peut garantir à ses collègues africain(e)s que l’éducation des réfugié(e)s demeure un volet prioritaire de son programme. En outre, l’IE a renouvelé son engagement envers la promotion de l’éducation à la citoyenneté mondiale, tout en poursuivant son travail de plaidoyer auprès de ses partenaires mondiaux et en encourageant ses organisations membres à faire figure de proue dans ce domaine.

Un grand nombre d’affiliés de l’IE ont déjà pris de tels engagements, et continuent d’en prendre.

Au lendemain de la conférence de Stockholm, les affiliés de l’IE participant au nouveau projet de l’IE et de l’ Open Society Foundation, « Mobiliser les communautés éducatives pour les droits des enfants et des enseignant(e)s réfugié(e)s », ont rencontré des organisations de parents et d’étudiant(e)s, afin de discuter des moyens de promouvoir le droit à l’éducation des enfants réfugiés.

education4refugees.org

L’Internationale de l’Education a lancé une plateforme en ligne dédiée à la promotion des droits des migrant(e)s et des réfugié(e)s ( www.education4refugees.org/fr). Ce portail inclut un outil en ligne rassemblant des bonnes pratiques du monde entier au regard de la promotion de l’éducation de qualité pour les migrant(e)s et les enfants réfugiés. Il fournit par ailleurs des informations sur la migration et la mobilité des enseignant(e)s aux quatre coins de la planète, des bonnes pratiques et des recommandations clés pour les syndicats souhaitant s’organiser et renforcer les droits des enseignant(e)s migrant(e)s, mais également de précieuses informations pour les enseignant(e)s migrant(e)s et mobiles sur leurs droits ainsi que les coordonnées des syndicats dans leur pays d’accueil et d’origine.