Ei-iE

Résolution: Condamnation des appels racistes du président Donald Trump et solidarité avec les femmes de couleur du Congrès américain qu’il a attaquées

Publié 2019-09-25 Mis à jour 2019-09-25

Le 8ème Congrès Mondial de l’Internationale de l’Education, réuni à Bangkok, Thaïlande, en juillet 2019:

Considérant:1. Les propos racistes du Président des États-Unis, Donald Trump, à l’encontre de quatre femmes de couleur membres du Congrès des États-Unis, les plus récents d’une série d'appels conflictuels à un racisme déclaré.

2. Que dans sa déclaration selon laquelle les quatre représentantes au Congrès - Alexandria Ocasio-Cortez (NY), Ilhan Omar (MN), Ayanna Pressley (MA) et Rashida Tlaib (MI) - devraient «retourner à leur lieu d'origine», le Président Trump a employé le trope raciste bien établi que la citoyenneté américaine est la propriété des Américains blancs et que les personnes de couleur - même celles dont la famille jouit de la citoyenneté depuis bien plus longtemps que la propre famille de Trump - n'ont aucun droit devant être respecté.

3. Que le Président Trump a une fois de plus mis en pratique la rhétorique dangereuse et destructrice des dirigeants autoritaires qui cherchent à diviser le peuple de leur pays en diabolisant et en créant des boucs émissaires sur base de la race, du sexe, de la religion, de l’orientation sexuelle, de l’appartenance ethnique, du statut d’immigrant et de réfugié.

4. Que tout en promouvant le racisme, la misogynie et l'autoritarisme aux États-Unis, le Président Trump a soutenu des dirigeants autoritaires dans le monde entier et leur a permis d’accéder au pouvoir - dirigeants qui recourent à la même tactique de fomentation des préjugés et de la haine pour mener leurs propres guerres contre la démocratie et promouvoir, comme Trump, une politique de la cupidité qui favorise le népotisme et la corruption au détriment du bien commun.

5. Que la défaite du trumpisme aux élections de 2020 sera donc une défaite de l'autoritarisme et du racisme au niveau international.6. Que le fait que le Président Trump suscite sans cesse des ressentiments et des divisions racistes et sexistes représente actuellement un danger clair pour les idéaux de la démocratie et des droits de l'homme universels sur lesquels l'IE a été fondée. Ce phénomène représente un tournant dans l’histoire des États-Unis et du monde et doit être vaincu.

7. Qu’en tant qu’éducateurs, nous savons que la lutte pour la sauvegarde de la démocratie commence dans nos salles de classe et dans nos écoles, où nous embrassons la diversité et bâtissons une identité commune - l’inverse du programme de division de Trump.

Le 8ème Congrès Mondial de l’IE:

8. Condamne les actions du Président Trump et s'unit pour soutenir le travail des affiliés américains de l'IE qui cherchent à assurer sa défaite en 2020 pour faire gagner la démocratie et porter un coup à l'autoritarisme dans le monde entier.

9. Soutient le travail des affiliés américains de l'IE visant à le remplacer par un Président favorable à l'éducation publique qui croit en la décence, la démocratie, les droits de l'homme et les droits civils.

10. Continue de plaider pour que les États-Unis rejoignent le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et utilisent leur position pour mettre un terme aux régimes oppressifs, au lieu de leur accorder une plus grande licence.