• Accueil
  • News
  • Ghana : le syndicat d’enseignants publie un manuel contre le travail des enfants

Ghana : le syndicat d’enseignants publie un manuel contre le travail des enfants

A l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants, la Ghana National Association of Teachers (GNAT) a publié un manuel consacré à la lutte contre le travail des enfants au Ghana. Ce manuel a été lancé le 29 juin au GNAT Hall, dans la capitale Accra, en présence de représentant(e)s du gouvernement et de responsables de syndicats internationaux, qui ont pris la parole à cette occasion.

Les remarques préliminaires ont été prononcées par le Ministre de l’Emploi et du Développement social, Hon. E.T. Mensah, qui a évoqué l’engagement du gouvernement à éliminer le travail des enfants par le biais d’un plan d’action et d’une législation sur la responsabilité parentale. Il a également ajouté que le rôle des enseignant(e)s était indispensable car « leur fonction leur permet d’en savoir davantage sur l’enfant ».

La cérémonie de lancement du manuel était présidée par M. Tom Badiako qui a évoqué les expériences de sa mère, victime de la servitude pour dettes. Il a également souligné que ce manuel contribuait à clarifier certaines incompréhensions vis-à-vis du travail des enfants, et qu’il permettait d’espérer que la prévention de ce fléau deviendra une question de justice sociale, et non pas une simple œuvre de charité.

La Secrétaire générale de la GNAT s’est exprimée au sujet des liens qui existent entre l’éducation et le travail des enfants. Elle a souligné que l’élimination du travail des enfants contribuerait à maintenir les jeunes à l’école et a déclaré : « Lorsque le travail des enfants prospère, l’éducation souffre ». Par ailleurs, elle a rappelé au public que l’élimination du travail des enfants et la promotion de l’éducation sont inscrites dans la Constitution du Ghana et qu’elles constituent par conséquent une responsabilité nationale.

Emanuel Fatoma, Coordinateur senior de l’Internationale de l’Education pour la région Afrique, a déclaré que le manuel faciliterait une initiative pour lutter contre le travail des enfants prise dans le cadre du programme de l’OIT/IPEC (Organisation internationale du Travail/Programme international pour l’abolition du travail des enfants). Il a déclaré que ce manuel était également une réussite pour l’éducation, étant donné que le travail des enfants est à l’origine de l’abandon scolaire.

La représentante de l’OIT/IPEC a félicité la jeunesse ghanéenne pour avoir participé au lancement du manuel et elle a discuté des objectifs de l’OIT/IPEC pour l’abolition du travail des enfants. Elle a présenté un plan d’action mondial visant à mettre un terme au travail des enfants d’ici 2015, tout en rappelant qu’il était essentiel que les gouvernements s’engagent eux aussi en faveur de cet objectif.

D’autres remarques et félicitations ont été exprimées par la Ghana Employer’s Association, le ministère ghanéen des Femmes et des Enfants et le Ghana Trade Union Congress.

Partagez cette page