Mexique: une nouvelle direction pour le syndicat des enseignants SNTE

Le syndicat des enseignants du Mexique affilié à l'Internationale de l'Education a un nouveau dirigeant en la personne d'Alfonso Cepeda Salas.

Lors de la 47e session extraordinaire du Conseil national duSindicato Nacional de Trabajadores de la Educación(SNTE), il a été décidé que Alfonso Cepeda Salas, secrétaire général du SNTE, assumerait les fonctions que Juan Diaz de la Torre exerçait en tant que président de l'organisation des enseignants. Ce dernier a présenté sa démission définitive, expliquant qu'il avait pris cette décision pour le bien du syndicat et de l'éducation, dans le but de contribuer à la « quatrième transformation nationale ».

Dans son discours, Cepeda Salas a exprimé le souhait de contribuer à la nouvelle étape politico-historique du Mexique grâce à l'effort institutionnel du SNTE et a informé de la décision de supprimer la fonction de « Présidence du SNTE » de la structure de direction du syndicat. Les fonctions de la présidence incomberont désormais au Secrétaire général. Il a présenté à son auditoire l'accord des dirigeant(e)s du syndicat pour promouvoir, lors du prochain Congrès national, l'incorporation aux statuts du vote universel, direct et secret pour l'élection des chef(fe)s de section et des dirigeant(e)s nationaux/ales, dans le but de renforcer la démocratie interne de l'organisation.

Cepeda Salas rencontrera prochainement le président du gouvernement mexicain pour discuter des contributions du SNTE à la quatrième transformation proposée par le gouvernement, dans le but de renforcer l'enseignement public de qualité de manière égalitaire pour tou(te)s et de contribuer ainsi à promouvoir le développement national.