• Accueil
  • News
  • Les syndicats de l’éducation germanophones s’inquiètent du déficit numérique révélé par le COVID-19

Les syndicats de l’éducation germanophones s’inquiètent du déficit numérique révélé par le COVID-19

Trois organisations membres des pays germanophones ont publié une déclaration commune dans laquelle elles soulignent leurs préoccupations communes concernant l’impact du COVID-19 sur leurs systèmes éducatifs nationaux.

Le 11 mai, les affiliés européens Dachverband Lehrerinnen und Lehrer Schweiz (LCH), Gewerkschaft Öeffentlicher Dienst (GÖD) et Verband Bildung und Erziehung (VBE), respectivement de Suisse, d’Autriche et d’Allemagne, ont fait part de leurs inquiétudes quant à la gestion de la crise du COVID-19.

Une formation insuffisante pour l’enseignement à distance

Dans une déclaration commune, les syndicats ont déclaré que, dans certains cas, les fermetures d’écoles étaient annoncées à très brève échéance. Ce manque de préparation a eu un impact très réel sur le personnel de l’éducation dont la formation est insuffisante, ce qui a conduit à une préparation inadéquate du passage à l’enseignement à distance.

Cette préoccupation est ancienne, car ces trois syndicats de l’éducation font campagne ensemble depuis des années pour une meilleure infrastructure numérique dans leurs systèmes éducatifs nationaux.

Déclaration et orientations

Pour lire la déclaration commune des organisations LCH, GÖD et VBE sur le COVID-19 (en allemand), cliquez ici

L’Internationale de l’Éducation a également publié un guide pour la réouverture des écoles et des établissements d’enseignement, disponible ici