• Accueil
  • News
  • Le 1er décembre, parlez du VIH et du SIDA dans votre école ou dans votre syndicat !

Le 1er décembre, parlez du VIH et du SIDA dans votre école ou dans votre syndicat !

Chaque année, le 1er décembre, des millions de personnes à travers le monde commémorent la Journée mondiale contre le SIDA. Cette journée a pour objectif de sensibiliser sur le VIH et le SIDA et elle procure également une occasion exceptionnelle de se mobiliser en faveur de l'éducation au VIH et au SIDA à l'école.

Les enseignants et leurs organisations ont un rôle crucial à jouer;  ce sont eux qui dispensent l'éducation -  étape cruciale pour atteindre l'accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et au soutien. Le 1er décembre,  en s'impliquant activement au sein de leurs établissements, les enseignants affichent leur leadership et concourent au succès de la Journée mondiale contre le SIDA.

Par le biais du programme EPT/SIDA de l'Internationale de l'Éducation, les enseignants et leurs syndicats se sont engagés à promouvoir  l'éducation au VIH et au SIDA et à soutenir les enseignants et les élèves qui vivent avec le VIH. La Journée mondiale contre le SIDA est l'occasion de saluer les réalisations remarquables accomplies par les enseignants et leurs organisations, au cours des cinq dernières années du programme.

Le 1er décembre prochain, l'Internationale de l'Éducation exhorte et encourage les enseignants et leurs syndicats à célébrer la Journée mondiale contre le SIDA au sein de leurs écoles, de leurs syndicats et de leurs communautés, afin de sensibiliser aux questions du VIH et du SIDA et de manifester leur solidarité à l'égard des personnes qui vivent avec le VIH.

Le Programme des Nations Unies sur le VIH et le SIDA (ONUSIDA) vient de publier un nouveau rapport intitulé: Journée mondiale SIDA/ 2011 Rapport ONUSIDA . Celui-ci présente 2011 comme une année de progrès, marquée par la baisse du nombre de nouvelles infections au VIH et de décès liés au SIDA, au niveau le plus bas depuis le pic de l'épidémie.  Depuis 1997, les nouvelles infections ont ainsi chuté de 21% et les décès causés par des maladies liées au SIDA ont diminué de 21% depuis 2005.

Le rapport met également en lumière un éventail de réalisations et de tendances sur le VIH et le SIDA dans le monde:

La baisse du nombre de nouvelles infections au VIH est stimulée par des changements de comportement sexuel, notamment chez les jeunes, induits par la réduction du nombre de partenaires sexuels, l'utilisation plus fréquente de préservatifs et le retardement du début de l'activité sexuelle.

En Afrique sub-saharienne, le nombre de nouvelles infections au VIH a chuté de plus de 26% depuis le pic de l'épidémie en 1997, avec  notamment  une baisse d'un tiers en Afrique du Sud, pays qui compte le plus grand nombre d'infections au VIH dans le monde.

Dans les Caraïbes, les nouvelles infections ont reculé d'un tiers par rapport aux niveaux de 2001 - et de plus de 25% en République dominicaine et en Jamaïque. De même, le nombre de nouvelles infections en Asie du Sud et du Sud-est a baissé de 40% entre 1996 et 2010. En Inde, celles-ci ont chuté de 56%.

Toutefois, les nouvelles infections ne cessent d'augmenter en Europe de l'Est, en Asie centrale, en Océanie, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, alors que leur nombre reste stable dans les autres régions du monde.

Selon les estimations de l'ONUSIDA et de l'OMS,  47% (6,6 millions) des 14,2 millions de personnes éligibles au traitement dans les pays à faible ou moyen revenus, bénéficiaient d'une thérapie antirétrovirale en 2010, soit une hausse de 1,35 millions depuis 2009.

Consulter les publications d'ONUSIDA:

Journée mondiale SIDA| 2011 Rapport ONUSIDA  
Fiche d’information globale
Fiche d’information régionale

Liens connexes (externe)

The 2011 UNAIDS World AIDS Day Report

Partagez cette page