• Accueil
  • News
  • Etats-Unis: Soutenons toutes et tous le Wisconsin!

Etats-Unis: Soutenons toutes et tous le Wisconsin!

Le 9 mars 2011, le gouverneur du Wisconsin, Scott Walker, est parvenu à faire adopter une loi privant les syndicats de certains de leurs droits. Un an plus tard, après de nombreuses protestations des citoyens et citoyennes, assez de signatures ont été recueillies que pour forcer l'organisation d'élections visant à destituer Walker.

Ce plébiscite de révocation, une procédure prévue par la constitution du Wisconsin, permet aux électeurs de destituer un(e) élu(e) par vote direct avant la fin de son mandat. Les enseignant(e)s, les parents et les fonctionnaires sont descendu(e)s dans les rues pour appeler à cette révocation du gouverneur Walker.

Soutien de l'IE

Les affiliés de l'IE aux Etats-Unis, à savoir la National Education Association (NEA) et l'American Federation of Teachers (AFT), appuient fermement les actions menées par leurs collègues du Wisconsin. De même, la Fédération syndicale internationale partenaire de l'IE, l'Internationale des services publics (ISP) et ses affiliés américains, ainsi que l'American labour federation (AFL-CIO), apportent leur plein soutien aux employé(e)s du secteur public du Wisconsin.

Outre l'abolition des droits syndicaux, Walker a mis au point un programme visant à anéantir l'éducation publique afin de combler le déficit de 3 milliards de dollars dans le budget 2011-2013 de l'Etat. L'année scolaire 2011 a débuté avec la suppression de 3.368 postes. En outre, les dépenses par élève ont été réduites à 635 dollars. Des milliers de fonctionnaires, dont de nombreux/euses enseignant(e)s, ont été licencié(e)s. Dans le district scolaire de Milwaukee, pour ne citer que lui, 354 enseignant(e)s ont perdu leur emploi. On a également pu observer d'autres restrictions, notamment la suppression de postes vacants, de matériels d'enseignement et de l'entretien des bâtiments, afin de pouvoir économiser 84 millions de dollars au niveau des dépenses pour l'enseignement. Au total, 800 millions de dollars de subventions de l'Etat à l'éducation ont été supprimés.

Conséquences

Les conséquences du programme de Walker sont considérables. Pour les enseignant(e)s qui ont eu la chance de conserver leur poste, ce n'est pas uniquement leur salaire qui a été réduit. En effet, ils doivent maintenant payer plus pour leur retraite et leurs soins de santé, et ces coûts ont également augmenté, du fait de toutes les coupes budgétaires mises en place par le gouverneur.

Les enseignant(e)s d'un âge avancé n'enseignent plus : ils se sont vus contraints de partir à la retraite anticipée afin d'éviter d'autres restrictions au regard de leur retraite. Les enseignant(e)s sont confronté(e)s à des classes surchargées, à un manque de matériel ainsi qu'à des infrastructures et établissements scolaires mal entretenus. Ceux qui en souffrent le plus, ce sont les enfants, qui ne reçoivent pas une éducation digne de ce nom.

A la suite de la campagne d'un an visant à « Reconquérir le Wisconsin » (« Reclaim Wisconsin »), un million de signatures ont été réunies afin d'organiser des élections pour destituer Walker. Le 10 mars prochain, la Marche « Reclaim Wisconsin », sera organisée à Madison, la capitale de l'Etat, afin de célébrer cette victoire et de poursuivre la lutte.

Manifestez votre soutien

Vous pouvez consulter les toutes dernières informations sur le Wisconsin sur le blog « Stand with Wisconsin » de l'AFL-CLO (http://wisaflcio.typepad.com). Soutenez également vos collègues en signant l'engagement « Reclaim Wisconsin ».

Partagez cette page