• Accueil
  • News
  • Canada: les enseignant(e)s syndicalistes répondent à « Quelle éducation voulons-nous pour le Québec? »

Canada: les enseignant(e)s syndicalistes répondent à « Quelle éducation voulons-nous pour le Québec? »

L’IE a participé au Grand Rendez-vous de l’Education 2012, organisé par son affilié la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), les 21 et 22 février 2012 à Laval. Plus de 400 professionnel(le)s de l’éducation ont, deux jours durant, réfléchi, discuté, émis des propositions entre eux et avec des conférenciers (sociologues, universitaires et syndicalistes) venus de tout le Québec et de France, sur les grands enjeux de l’éducation aujourd’hui.

Parmi les principaux thèmes abordés: le développement de partenariats  publics-privés dans le secteur de l’éducation et la nécessaire revalorisation de la profession enseignante.

Des écoles gérées comme des entreprises

Même si l’éducation a des déclinaisons différentes d’une région à l’autre du monde, on observe une mondialisation des politiques éducatives qui résulte des politiques « néo-libérales » des gouvernements qui veulent réduire les dépenses publiques. Ces réductions budgétaires favorisent le développement de partenariats  publics-privés dans nos systèmes éducatifs.

Si des capitaux privés rentrent dans les écoles, les conceptions du secteur privé s’y installent aussi! Les écoles sont de plus en plus gérées comme des entreprises où les concepts de performance, de compétitivité, de concurrence et de rentabilité apparaissent.

Revaloriser la profession enseignante

Les enseignant(e)s se sentent dépossédés de leur métier qui est en train de leur échapper. C’est de cet important malaise qui traverse l’ensemble de la profession que sont venus parler les enseignant(e)s du Québec, dans les différentes tables rondes. Les syndicats ont le rôle majeur d’essayer de revaloriser  la profession non seulement sur le plan des salaires, mais aussi de son image. Ils doivent utiliser tous les médias, y compris les réseaux sociaux, pour faire connaître tous les succès de l’Ecole et ils sont nombreux!

Ce brassage d’idées, d’expériences et d’analyses devrait permettre à la CSQ de répondre  à cette question primordiale: Quelle éducation, quelle école, quels enseignant(e)s pour le Québec?

La représentante de l’IE, Agnès Bréda, a tenu à préciser, dans sa conclusion: « L’Ecole ne doit pas être un instrument économique. La profession n’est pas un groupe qui enseigne n’importe quoi ; elle a un rôle à jouer sur les contenus. C’est le seul institut public où les valeurs démocratiques peuvent être transmises: les droits humains, la tolérance, l’équité, la solidarité… Les enseignantes et les enseignants doivent retrouver confiance en leur profession et en eux-mêmes ! ».

Pour en savoir plus sur le Grand Rendez-vous de l’Education 2012 de la CSQ, veuillez cliquez ici.

La présentation d'Agnès Bréda lors de l'évènement est disponible ici.

 

Entretien vidéo d’Agnès Bréda effectué par la CSQ lors du Grand Rendez-vous de l’Education 2012, sur le thème « Revaloriser la profession »

Partagez cette page