Ei-iE

L’IE se joint à la société civile pour fournir des formations sur le financement de l’éducation

Publié 26 mai 2010 Mis à jour 26 mai 2010

L’Internationale de l’Education s’est jointe à la Campagne mondiale pour l’éducation (CME), à Action Aid International et à l’Africa Network Campaign on Education for All (ANCEFA) pour un programme de formation intensif sur le financement de l’éducation dans la sous-région de l'Afrique de l'Est.

Le programme de formation se tient du 24 au 28 mai à Mombasa, Kenya et est largement basé sur la boîte à outils sur le financement de l’éducation ( Education Financing Toolkit produite conjointement par l’IE et Action Aid.

Des représentants du Kenya, du Rwanda, de l’Ethiopie, de la Tanzanie, de Zanzibar et de l’Ouganda développeront leurs connaissances sur des questions clés relatives au financement de l’éducation et élaboreront des campagnes nationales pour revendiquer un meilleur financement de l’éducation dans leurs pays respectifs.

Cette formation représente le premier d’une série de 11 ateliers sous-régionaux et nationaux visant à établir des coalitions nationales afin d’agir sur les budgets de l’éducation dans le cadre des Recommandations du Parktonian convenues entre l’IE et Action Aid en 2006.

A la formation, l’IE est représentée par la membre du Bureau exécutif et le Secrétaire général du syndicat ougandais National Union of Teachers(UNATU), Teopista Birungi-Mayanja, ainsi que par le coordinateur de l’IE pour l’Afrique, Richard Etonu, et le coordinateur senior de l’unité Education et emploi de l’IE, Dennis Sinyolo.

Dans son discours d’ouverture, Birungi-Mayanja a appelé les affiliés de l’IE à reconnaître les organisations non-gouvernementales comme des partenaires stratégiques et à travailler avec elles pour influencer l’évolution de l’éducation.

Geofrey Odaga de la Campagne mondiale pour l’éducation a souligné l’importance stratégique de l’atelier : « Il fournit une opportunité réelle pour ouvrir de nouveaux chantiers permettant aux syndicats enseignants et aux ONG de travailler ensemble », a-t-il déclaré avant de faire l’éloge de l’IE et d’Action Aid pour l’élaboration de la boîte à outils sur le financement de l’éducation.

David Archer d’Action Aid a expliqué l’implication de son organisation dans l’initiative car « le financement est un élément essentiel pour la promotion de l’Education pour Tous ». Il a également fait remarquer que 72 millions d’enfants dans le monde ne vont pas à l’école, tandis que 750 millions d’adultes sont analphabètes et que l’éducation de la petite enfance est largement négligée.