Ei-iE

Les syndicats d’enseignants agissent pour prévenir la violence contre les femmes

Publié 24 novembre 2010 Mis à jour 24 novembre 2010

Le 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, l’IE plaide pour une accélération de ses programmes de sensibilisation et des activités des syndicats de l’enseignement pour lutter contre ce type de violence.

Le Secrétaire général de l’IE, Fred van Leeuwen, a décrit les raisons pour lesquelles l’égalité devait être une préoccupation dans toutes les salles de classe et pour tous les syndicats: « la discrimination et la violence contre les femmes aggravent l’exclusion sociale: l’égalité des genres demeure donc une question d’une importance capitale, en particulier s’agissant de la violence à l’égard les femmes, des inégalités salariales et de la discrimination en matière d’emploi. »

Le réseau latino-américain des femmes de l’IE, qui s’est récemment réuni à Sao Paulo, a ajouté : « combattre l’inégalité à l’école et dans les syndicats signifie que nous devons aussi lutter pour l’égalité dans les domaines sociaux, politiques et culturels, et éliminer la violence basée sur le genre. »

L’action menée par l’IE et ses réseaux de femmes à travers toutes les régions entend assurer que les politiques publiques et la législation ne soient pas discriminatoires, et que les droits des femmes soient effectivement respectés dans la pratique. Les enseignants et leurs syndicats organisent des activités destinées à remettre en cause, par l’éducation, les conceptions stéréotypées des rôles des genres.

La Secrétaire générale adjointe de l’IE, Jan Eastman, a déclaré : « Nous devons investir davantage dans les personnes, en particulier les femmes et leurs familles : l’accès à un enseignement de qualité, à des emplois décents, y compris pour les mères et les femmes enceintes, et leur pleine participation à la vie politique, sociale, culturelle et économique de leurs pays et dans leurs syndicats. »

Ces thèmes seront abordés durant la première Conférence mondiale des femmes de l'IE – Objectif égalité – qui se tiendra à Bangkok du 20 au 23 janvier 2011, quand des syndicalistes – hommes et femmes – de l’enseignement venus du monde entier contribueront à déterminer les stratégies de l’IE pour la prévention de la violence à l’encontre des femmes. La Conférence aidera aussi à construire un réseau mondial d’action pour améliorer les droits des femmes et leur application effective. Des ateliers interactifs permettront aux représentants de syndicats d’enseignants d’échanger des bonnes pratiques sur la manière de combattre la violence à l’égard des femmes.

Pour plus d’informations sur le programme de la Conférence, visitez la page Internet: www.ei-ie.org/women2011

Certains syndicats ont déjà rendu accessibles en ligne leurs activités, rapports et matériels :

- Rapport du GEW (Allemagne) sur la violence contre les femmes, la législation et sa mise en œuvre, et les activités menées dans les écoles et par le GEW pour prévenir la violence et sensibiliser davantage à celle-ci (en anglais)- Livret de la F.E.CC.OO (Espagne) sur l’éducation et la violence basée sur le genre (en espagnol) o Ressources éducatives sur l’égalité émanant de la Fundacion Mujeres(en espagnol)- Rapport sur la reconnaissance par le Sri Lanka de la violence basée sur le genre et de la nécessité de la combattre (en anglais)- Rapport du Lärarförbundet (Suède) sur l’action des partenaires sociaux et du syndicat des enseignants suédois contre la violence (en anglais) o Papillon informatif sur les projets de prévention menés par l’AFA (en anglais) o Dépliant sur la manière de faire face à la violence et au harcèlement (en suédois)- Document de consultation et recueil des bonnes pratiques par le NASUWT (Royaume-Uni) (en anglais) o Affiche de soutien à la campagne Ruban blanc (en anglais)- Brochure d’orientation de l’UCU (Royaume-Uni) pour aider les membres victimes de violence domestique (en anglais) o Affiche: « la violence domestique est un problème qui concerne les travailleurs » (en anglais)