Ei-iE

Sri Lanka: Des casseurs attaquent des enseignant(e)s syndicalistes

Publié 12 juillet 2011 Mis à jour 24 août 2011

Des enseignant(e)s qui manifestaient à Kurunegala, au Sri Lanka, ont été attaqué(e)s par des bandes de casseurs armés soupçonnés, selon la confédération syndicale nationale, le National Trade Union Centre (NTUC), d'entretenir des liens étroits avec le gouvernement.

Les enseignant(e)s, tous/toutes membres du Ceylon Teacher Services Union(CTSU), manifestaient contre la volonté du gouvernement de supprimer le Conseil d'administration de la Société coopérative du département de l’Education ( Education Department Co-operative Society-EDCS) après que le CTSU a démocratiquement remporté un mandat pour le diriger. L'EDCS est probablement la plus grande société coopérative d'Asie.

Le 6 juillet, près de 50 hommes sortis de bus et de voitures ont attaqué les manifestant(e)s avec des bâtons.

Le chef du NTUC, K.D. Lalkantha, a déclaré: « Les masses ouvrières vont être forcées de réagir si les droits des travailleurs/euses continuent d'être bafoués de cette manière. Les enseignant(e)s participaient à une manifestation pacifique lors de l'attaque des casseurs. »

M. Lalkantha a déclaré que 15 enseignant(e)s ont été blessé(e)s, dont plusieurs sont toujours traité(e)s à l'hôpital de Kurunegala.

Les dirigeant(e)s du CTSU soupçonnent les casseurs d'entretenir des liens étroits avec le gouvernement, mais ont crânement déclaré que la violence et l'intimidation n'empêcheraient pas les enseignant(e)s d'opposer une résistance continue aux démarches non démocratiques à l'encontre de l'EDCS.

La police déclare avoir arrêté 16 personnes en connexion avec les attaques présumées des enseignant(e)s.