Ei-iE

Bahreïn: L'ONU réagit aux peines prononcées à l'encontre de dirigeants de syndicats d'enseignants

Publié 10 octobre 2011 Mis à jour 20 octobre 2011

Le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme des Nations Unies (HCDH de l'ONU) a exprimé sa vive inquiétude à l'égard des lourdes peines prononcées par un tribunal militaire à l'encontre des deux dirigeant(e)s du syndicat d'enseignants bahreïni affilié à l'IE, mais également de 20 membres du personnel médical et d'au moins 32 autres personnes.

Le 30 septembre dernier, à l'occasion d'une conférence de presse, l'un des porte-paroles du HCDH a déploré ces lourdes peines pouvant aller de trois ans d'emprisonnement à la peine de mort.

« Il est inquiétant que de si lourdes peines soient prononcées par un tribunal militaire à l'encontre de civils, d'autant plus que de graves erreurs de procédure ont été commises », a-t-il déclaré. Et d'ajouter: « Nous exhortons le Gouvernement à s'assurer que les faits reprochés constituent bien des infractions pénales dûment reconnues par la loi, et que les détenus disposent du temps nécessaire pour préparer leur défense ».

Le 25 septembre dernier, le Président de la Bahraini Teachers Association, Mahdi Abu Dheeb, ainsi que la Vice-présidente, Jalila al-Salman, ont été respectivement condamné(e)s à dix et trois ans de prison.

L'IE a lancé un appel d'action urgente et se joint à la Déclaration du Groupement Global Unions.

Envoyer des appels demandant instamment aux autorités du Bahreïnde relâcher immédiatement et inconditionnellement Mme al-Salman et M. Abu Deeb; de les protéger de la torture ou d'autres mauvais traitements; d’ouvrir immédiatement une enquête complète, impartiale et indépendante à propos des mauvais traitements dont aurait été victime Jalila al-Salman et de traduire les responsables devant la justice à:

· Sa Majesté Shaikh Hamad bin ‘Issa Al Khalifa, Roi du Bahreïn P.O. Box 555, Rifa’a Palace, al-Manama, Bahrain Fax: +973 17664587

· Prince Khalifa bin Salman Al Khalifa, Premier ministre Fax: +973 17533033; +973 175 32839

· H.E. Majid bin Ali al-Naimi, Ministre de l'éducation Fax: +973 17273656; E-mail: [email protected]

L'IE a également déposé une requête urgente auprès du Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme de l'ONU afin que ce dernier approfondisse cette question.

Pour voir la couverture arrière du dernier magazine de l'IE consacrée à la situation au Bahreïn, cliquez ici.