Ei-iE

Egypte : Un responsable syndical indépendant condamné à 6 mois de prison

Publié 5 mars 2012 Mis à jour 8 mars 2012

Kamal Abbas, un acteur de premier plan de la lutte pour la création de syndicats indépendants et démocratiques en Égypte, a été condamné à une peine de six mois de prison pour avoir commis le « crime » d'insulter un responsable syndical de l'ère Mubarak à l'occasion de la Conférence internationale du travail 2011.

D'après les informations que nous avons reçues, une cour pénale de la ville de Helwan a condamné, par contumace, Kamal Abbas, Coordinateur général du Centre for Trade Union and Worker Services(CTUWS), à une peine de six mois de prison pour « insulte à un fonctionnaire ».

Accusé

Abbas, qui assistait à la Conférence internationale du Travail en tant que représentant au sein de la délégation de la Confédération syndicale internationale, est accusé d'avoir interrompu Ismael Fahmy, le Président par intérim de l’ Egyptian Trade Union Federation(ETUF), alors que ce dernier prononçait un discours lors de la Conférence. Abbas avait alors protesté contre l'affirmation selon laquelle l'ETUF contrôlée par l'Etat représentait réellement les travailleurs/euses égyptien(ne)s.

Abbas est habitué à recevoir un tel traitement de la part du régime de Mubarak, qui l'a emprisonné et a essayé de supprimer le CTUWS qu'il dirigeait. Un an après le Printemps arabe, le mouvement syndical international est extrêmement préoccupé par cette condamnation et ses implications pour la liberté syndicale, la liberté d'expression et la démocratie en Égypte.

Participez à la campagne de la CSI

L'IE encourage fortement toutes ses organisations membres et leurs affiliés à participer à la campagne de la CSI afin de faire pression sur les autorités égyptiennes pour qu'elles annulent immédiatement la condamnation et mettent fin au harcèlement dont sont victimes les syndicalistes en raison de l'exercice de leurs activités légitimes.

Vous pouvez envoyer un message aux autorités égyptiennes à partir du site web de LabourStart.