Ei-iE

Le ministère néerlandais fait l'éloge du Programme EPT/SIDA de l’IE

Publié 27 mars 2012 Mis à jour 2 avril 2012

Dans le cadre de l'évaluation du Programme de solidarité et développement de l’IE sur l’Education pour Tous/SIDA (EPT/SIDA) tout récemment arrivé à terme, le ministère néerlandais des Affaires étrangères a vivement salué l'extraordinaire impact généré par ce programme dont il a assuré le financement, tout au long de ses six années d’existence.

Le programme EPT/SIDA a pris fin durant l’été 2011. Il associait deux composantes fondamentales du travail de l’IE, à savoir : le plaidoyer en faveur de l’Education pour Tous - dans le cadre duquel les enseignant(e)s et leurs syndicats œuvrent afin de garantir l’accès à une éducation publique gratuite et de qualité à tous les enfants, et la lutte contre le VIH et le SIDA - qui soutient l’acquisition de connaissances et de compétences nécessaires aux enseignant(e)s en vue de se protéger eux-mêmes et de protéger leurs collègues et élèves contre l’infection au VIH et le SIDA.

D’autres questions connexes, telles que l’élimination du travail des enfants, la promotion d’écoles sûres et non sexistes et la lutte contre la discrimination et la stigmatisation ont également été abordées dans le cadre du programme EPT/SIDA.

Les activités du programme ont été mises en œuvre par des syndicats d’enseignants en Afrique, en Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes – d’Inde en Haïti et du Pérou en Tanzanie. Les enseignant(e)s des pays impliqués dans le programme ont fait preuve d’un enthousiasme et d’un engagement remarquables pour sauver des vies, promouvoir l’éducation et offrir un avenir meilleur aux enseignant(e)s, aux enfants et à la société dans son ensemble.

Le rapport du ministère au sujet des réalisations du programme a révélé que dans près de 50 pays, des enseignant(e)s ont acquis des connaissances et des compétences sur le plan de la prévention du VIH, de la lutte contre la stigmatisation associée au SIDA.

Ils/Elles ont aussi renforcé leurs capacités en termes de sensibilisation du public sur le rôle du secteur éducatif pour lutter contre le VIH et le SIDA et plaidoyer en faveur de l’inclusion d’une éducation centrée sur l’acquisition de compétences en matière de santé dans les instituts de formation des maîtres.

En outre, des élèves ont également développé des connaissances et des compétences relatives à la prévention du VIH/SIDA, au soutien aux enfants orphelins et vulnérables et à la mobilisation en faveur de l’EPT/SIDA.

« Travailler avec l’IE dans le cadre de ce programme novateur a été une expérience très enrichissante pour nous comme pour bien d’autres personnes », a déclaré Louise Anten, Responsable de l’Unité Recherche et Education au ministère des Affaires européennes et de la Coopération internationale.

Elle a poursuivi en soulignant que «malheureusement, en raison d’un changement de politique et de sévères coupes dans le budget des Pays-Bas consacré à l’aide au développement international, le département en charge du Développement social au ministère des Affaires étrangères n’a pas été en mesure de renouveler son soutien au programme. Toutefois, j’espère vivement que d’autres opportunités se présenteront à l’avenir afin de poursuivre le travail déjà accompli. »

« La contribution du ministère en faveur du Programme EPT/SIDA a représenté un investissement précieux, notamment en renforçant la capacité des enseignants à initier des changements positifs au sein de la société, durant toute la durée du programme», a déclaré le Secrétaire général de l’IE, Fred van Leeuwen.

« L’engagement des personnels de l’IE et des représentants des organisations membres impliqués dans le programme a véritablement été exceptionnel. Il est particulièrement encourageant d’observer que certains affiliés de l’IE ont prolongé leur engagement en allouant une partie de leur budget annuel au maintien de certains aspects du programme, malgré son arrivée à terme. Nous sommes reconnaissants envers le gouvernement néerlandais  d'avoir si amplement soutenu l’IE et ses organisations membres en faveur de la lutte contre le VIH/SIDA et de la promotion de l’Education pour Tous. »