Ei-iE

Conférence de l’IE: lutter contre le travail des enfants au travers du droit à l’éducation

Publié 4 octobre 2012 Mis à jour 11 octobre 2012

Renforcer le rôle des syndicats d’enseignant(e)s dans la lutte contre le travail des enfants et la réalisation des objectifs d’Éducation pour tous, tel est le but de la Conférence internationale sur le travail des enfants, organisée par l’IE et ses affiliés, le GEW en Allemagne et l’AOb aux Pays-Bas, du 5 au 7 octobre 2012 à Berlin, en Allemagne.

Cette année, l’intitulé de la conférence est : « L’école est le meilleur endroit pour les enfants : les syndicats de l’éducation contre le travail des enfants ».

Une centaine de participant(e)s sont attendu(e)s, représentant des syndicats d’enseignant(e)s des pays tant en développement que développés, ainsi que des experts issus d’autres syndicats sectoriels et nationaux, d’ONG et d’agences des Nations Unies, pour une conférence qui se veut très interactive et pratique. Les enseignant(e)s syndicalistes échangeront bonnes pratiques et expériences dans le domaine de la lutte contre le travail des enfants au travers de la promotion du droit universel à l’éducation.

« Le travail des enfants constitue une violation des droits fondamentaux de l’homme. Et en tant qu’enseignant(e)s, nous savons que les enfants qui reçoivent une éducation de qualité sont plus à même d’échapper à la pauvreté et, une fois adultes, ils seront plus enclins à envoyer leurs enfants à l’école qu’au travail », tels seront les propos tenus par Fred van Leeuwen dans son discours d’ouverture à l’attention des participants à la conférence.

D’un point de vue historique, les syndicats ont toujours occupé une place centrale dans les campagnes en faveur de l’extension de l’enseignement gratuit et obligatoire, et contre le travail des enfants. Nombreux sont les travaux de recherche, certains émanant d’ailleurs de l’IE et de ses partenaires, qui prouvent de manière flagrante que l’éducation est le facteur le plus important dans la prévention et l’élimination du travail des enfants et dans la rupture du cycle de pauvreté.

La dernière résolution adoptée par le 6e Congrès appelle les organisations membres à adopter des politiques spécifiques ainsi qu’un programme d’action sur le travail des enfants et de soutien aux syndicats des pays en développement qui luttent contre cette forme de travail. La résolution est très complète et définit les stratégies et les aspects spécifiques des campagnes que peuvent mener les syndicats d’enseignant(e)s.

La Conférence est organisée par l’IE et ses affiliés, le GEW et l’AOb, avec le soutien de la Fondation Friedrich Ebert (FES), du Bureau des Activités pour les Travailleurs (ACTRAV) de l’OIT et de la Confédération syndicale allemande (DGB).