Ei-iE

Etats-Unis: Rehausser les normes de préparation des enseignant(e)s

Publié 24 janvier 2013 Mis à jour 29 janvier 2013

Relever la barre pour les élèves signifie relever la barre pour les enseignant(e)s également. Pour aider les enseignant(e)s dans ce défi, un des affiliés de l'IE aux Etats-Unis, l'American Federation of Teachers (AFT), a élaboré une proposition visant à améliorer la qualité de la profession enseignante.

Le rapport de l'AFT intitulé « Relever la barre - Aligner et élever la préparation des enseignant(e)s et la profession enseignante » recommande de passer à une approche systémique concernant la préparation des enseignant(e)s et à un seuil plus rigoureux pour assurer que chaque enseignant(e) soit prêt(e) à enseigner.

Un examen d'aptitude à la profession enseignante

« Nous devons en finir avec le rite de passage habituel, selon lequel les nouveaux enseignants se retrouvent en classe et sont censés se débrouiller, livrés à eux-mêmes, jusqu'à ce qu'ils - et leurs élèves - coulent ou sachent nager », a dit la Présidente de l'AFT, Randy Weingarten.

Une enquête menée en 2012 auprès de 500 enseignant(e)s débutant(e)s du secteur public aux Etats-Unis indique qu'une personne sur trois a signalé se sentir non préparée le premier jour. Les enseignant(e)s ont dit que le principal problème, dans le cadre de leur programme de formation, était le manque de préparation aux défis de l'enseignement dans le « monde réel ».

En outre, les nouveaux/elles enseignant(e)s étaient plus susceptibles de se sentir non préparé(e)s, s'ils/si elles enseignaient à de grands nombres d'élèves ayant des besoins spéciaux ou dans un district à faible revenu ou peu performant.

« Au lieu de l'approche confuse actuelle concernant la certification des enseignants, nous proposons que tous les candidats enseignants aux Etats-Unis passent un examen d'aptitude rigoureux qui jauge la maîtrise de la connaissance de la matière et qui démontre la compétence à l'enseigner », a ajouté Weingarten.

Des normes élevées et une expérience pratique

Fixer les normes d'entrée dans la profession enseignante requiert de renforcer et d'aligner de nombreuses composantes, indique le rapport de l'AFT.

Les normes d'admission aux programmes de formation des enseignant(e)s et leur accomplissement devraient être d'un niveau suffisamment élevé. Les programmes d'études devraient aborder les connaissances et les compétences spécifiques dont les nouveaux personnels enseignants ont besoin.

En outre, la préparation doit inclure une vaste expérience d'enseignement en classe, avec l'encadrement d'enseignant(e)s accompli(e)s. La maîtrise devrait être démontrée non seulement par le biais d'un examen écrit, mais également par le biais de preuves de la capacité d'un(e) candidat(e) à enseigner.

Des normes élevées d'entrée dans la profession devraient s'appliquer à tous/toutes les candidat(e)s enseignant(e)s, qu'ils/elles visent l'obtention d'un diplôme traditionnel ou substitutif.

Les éducateurs/trices doivent assumer un rôle prépondérant

Le rapport met en évidence trois changements principaux nécessaires pour améliorer véritablement la préparation des enseignant(e)s et, par extension, pour améliorer l'enseignement et l'apprentissage:

·         L'implication de toutes les parties prenantes, y compris les institutions de formation des enseignants, les écoles, les conseils scolaires au niveau des Etats, les gouvernements et les syndicats de l’éducation. Cela permettra aux normes de formation des enseignant(e)s, aux programmes et aux évaluations d'être efficaces en pratique.

·         Une évaluation multidimensionnelle. Elle doit inclure tant la connaissance du sujet que la connaissance pédagogique, et attester des capacités à enseigner.

  • La responsabilité première doit être entre les mains des personnels enseignants.

Pour lire l'intégralité du rapport « Relever la barre - Aligner et élever la préparation des enseignant(e)s et la profession enseignante », veuillez cliquer ici