Ei-iE

Région Afrique de l'IE: lancement de la campagne Uni(e)s pour l'éducation

Publié 2 décembre 2013 Mis à jour 3 décembre 2013

Les affiliés de la Région Afrique de l'IE ont célébré la campagne Uni(e)s pour l'éducation qui a débuté il y a peu. Pour ce faire, ils ont organisé leur propre lancement régional à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

Les 25 et 26 novembre 2013, à l'occasion d'une réunion de la Zone IV de l'IE en Afrique centrale, les représentant(e)s des affiliés de l'IE du Burundi, du Cameroun, de République centrafricaine, de République démocratique du Congo, du Gabon, du Rwanda et de République du Congo (Congo Brazzaville) ont tenu à exprimer leur soutien envers cette campagne mondiale.

Dans son allocution prononcée lors de cette réunion, la Coordinatrice régionale principale de l'IE, Assibi Napoe, a déclaré que le lancement de cette campagne coïncidait avec une période de défis pour les syndicats et le secteur de l'éducation dans la région. Elle a déploré le fait que l'accès, l'équité et la qualité, à l'instar des mauvaises conditions de travail des enseignant(e)s, demeuraient des obstacles majeurs à une éducation de qualité pour chaque élève. « Les conditions de travail des enseignantes et enseignants sont toujours relativement mauvaises en Afrique centrale, comme sur l'ensemble du continent », a-t-elle déclaré. Napoe a appelé à un renforcement du dialogue social entre les gouvernements et les syndicats de l'éducation dans la région.

Dennis Sinyolo, Coordinateur senior de l'unité Education et Emploi de l'IE, a présenté les objectifs de la campagne, ainsi que ses priorités. Il a insisté sur le fait que les gouvernements se devaient d'investir dans une éducation publique gratuite et de qualité, considérée comme la seule voie éprouvée pour atteindre l'équité, l'égalité, la qualité et la durabilité. « Chaque enfant a droit à une éducation de qualité – assurée par des enseignantes et enseignants bien formés, disposant des ressources adéquates, bien rémunérés, motivés et soutenus – ainsi qu'à apprendre dans un environnement scolaire à la fois sûr et sain », a souligné Sinyolo.

Dans son discours lors de la cérémonie de lancement, Edem Adubra, Chef du Secrétariat de l'Equipe spéciale internationale sur les enseignants pour l'Education pour tous, a tenu à rappeler le soutien que l'Equipe spéciale apporte à la campagne Uni(e)s pour l'éducation de l'IE. Adubra a souligné combien l'IE et ses partenaires avaient joué un rôle crucial dans la création et le travail de l'Equipe spéciale sur les enseignants, dont les activités ont permis de renforcer le plaidoyer international sur les questions liées à la profession enseignante.

La réunion de zone de l'IE et le lancement de la campagne Uni(e)s pour l'éducation se sont tenus parallèlement au 6e forum de dialogue politique et à ses événements connexes, organisés par l'Equipe spéciale sur les enseignants du 25 au 30 novembre à Kinshasa. Ce forum de dialogue politique s'est concentré sur la gestion de la formation des enseignant(e)s, en se penchant sur quatre sous-thèmes bien précis, à savoir la formation des enseignant(e)s, les mesures permettant d'attirer et de retenir les enseignant(e)s, la gestion de la formation des enseignant(e)s et de l'équité, ainsi que la gestion de la formation des enseignant(e)s dans des régions fragilisées à la suite d'un conflit ou d'une catastrophe.

L'IE figure au nombre des membres fondateurs de l'Equipe spéciale internationale sur les enseignants pour l'Education pour tous, ainsi que des membres permanents de son Comité directeur. Pour de plus amples informations sur l'Equipe spéciale internationale sur les enseignants, ainsi que sur le 6e forum de dialogue politique, n'hésitez pas à consulter :

http://www.teachersforefa.unesco.org/v2/index.php/en/