Ei-iE

Europe: une direction forte des établissements scolaires est indispensable pour une éducation de qualité

Publié 29 avril 2015 Mis à jour 4 mai 2015

Un rapport conjoint publié par les syndicats européens et les employeurs de l’éducation a mis en exergue l’importance d’une direction forte et efficace dans les écoles européennes.

Le rapport intitulé  « Autonomie professionnelle, responsabilité et direction des écoles efficaces », est l’aboutissement » de deux années de travail effectué par la Région européenne de l’Internationale de l’Education (IE), le Comité syndical européen de l’éducation (CSEE), la Fédération européenne des employeurs de l’éducation (FEEE) et le Conseil de l’enseignement secondaire des Pays-Bas (VO-raad).

Au cours de cette  période, les syndicats et les employeurs ont examiné le rôle qu’occupent le dialogue social et les partenaires sociaux dans la direction efficace des établissements scolaires.

« Une direction forte et efficace » indique le rapport publié le 27 avril, constitue un moteur essentiel pour les changements pédagogiques nécessaires à un système d’éducation européen moderne capable de faire face aux défis sociaux et économiques tels que la croissance, la compétitivité et la cohésion sociale ».

Lien crucial

L’Internationale de l’éducation reconnaît que, tout comme les instances de gestion des établissements scolaires, les chefs d’établissements et la direction des établissements scolaires ont un rôle capital dans le fonctionnement des écoles et dans la coordination du travail d’équipe avec les enseignant(e)s et les autres travailleurs/euses de l’éducation ; ils/elles détiennent une position stratégique permettant aux école de fournir une éducation de qualité grâce à la création de conditions propices à un enseignement et un apprentissage efficaces dans leurs établissements.

Selon ce rapport, les directeurs/trices d’établissement représentent un groupe important de parties prenantes essentielles tant pour les organisations d’employeurs de l’éducation que pour les syndicats d’enseignant(e)s car ils/elles forment le lien entre les directions d’écoles et les enseignant(e)s, entre les différents niveaux d’éducation et de formation, les familles, la communauté locale et le marché de l’emploi.

Il incombe également aux chefs d’établissements de garantir la création d’un environnement sûr et propice à l’enseignement, à l’apprentissage et à la réussite des étudiant(e)s. Selon les syndicats européens et les employeurs de l’éducation, il est impératif que les chefs d’établissement soient appelé(e)s à jouer un rôle prépondérant dans le maintien et l’amélioration de la qualité de l’éducation.

Le dialogue est crucial

Selon ce rapport, le dialogue entre les enseignant(e)s et les chefs d’établissements, les syndicats et les employeurs, les écoles et la communauté immédiate revêt une « importance capitale  dans la garantie de la bonne direction d’un établissement, de l’amélioration de la confiance mutuelle et de la bonne volonté et de la recherche d’une éducation de qualité ».

Les partenaires européens sociaux de l’éducation mettent l’accent sur la question d’une direction efficace de haute qualité des établissements scolaires en tant que priorité pour leurs membres, les partenaires nationaux en éducation, au niveau national, local et régional.

Le rapport est disponible ici