Ei-iE

Des résolutions urgentes dénoncent la détresse des enseignant(e)s en Corée, en Colombie, au Népal et en Iran

Publié 26 juillet 2015 Mis à jour 4 mars 2022

Sungho Byun, Président du Korean Teachers and Education Workers' Union (KTU), a présenté au Congrès une résolution urgente en soutien à la cause des 60.000 enseignant(e)s privé(e)s de leur syndicat suite à la révocation de l’accréditation du KTU par le Gouvernement plus tôt cette année.

Corée

La radiation du KTU est contraire au droit le plus fondamental des travailleurs/euses, a déclaré Byun, ajoutant que la question ne relevait pas de la législation mais des droits humains fondamentaux. Le Gouvernement a radié le syndicat pour avoir continué de représenter des enseignant(e)s licencié(e)s et retraité(e)s, décrétant que seul(e)s les enseignant(e)s en activité sont autorisé(e)s à adhérer à un syndicat.

La résolution prévoit que l’Internationale de l'Education (IE) exhorte le Gouvernement sud-coréen à retirer sans délai ses mesures de radiation du KTU, à amender la Loi sur les syndicats et le règlement des relations de travail et à se conformer pleinement aux normes internationales en respectant et en promouvant la liberté d’association des éducateurs/trices en Corée.

Colombie

La résolution urgente sur la situation des enseignant(e)s colombien(ne)s a été proposée le 26 juillet par Luis Grubert, FECODE/Colombie. Il a appelé le Congrès à appuyer la demande de la FECODE invitant le gouvernement colombien à respecter le Protocole d’accord et sollicitant la poursuite des négociations entre le Gouvernement et les insurgés afin de parvenir à une solution pacifique. « Nous devons veiller à ce que les écoles soient des havres de paix en tout point du globe », a-t-il déclaré.

Le 7e Congrès mondial de l’IE exhorte l’IE et ses affiliés à soutenir la FECODE dans son effort de plaidoyer et ses campagnes.

Népal

Keshab Niraula de la Nepal Teachers' Association a sollicité le soutien du Congrès le 26 juillet eu égard à la résolution urgente de solidarité avec le Népal. Les tremblements de terre survenus aux mois d’avril et de mai avaient entraîné des pertes humaines considérables et endommagé plus de 21.000 établissements scolaires.

La résolution reconnaît que les événements dramatiques qui ont touché le Népal ont mis au jour le besoin urgent de renforcer les capacités des syndicats de l’enseignement en matière de prévention des catastrophes aux niveaux national et international.

Iran

Deux résolutions urgentes sur les droits des enseignant(e)s, témoignage de solidarité envers les syndicalistes enseignant(e)s, ont été présentées au Congrès le 26 juillet. Les résolutions ont souligné les difficultés rencontrées par les militant(e)s, et notamment par Esmail Abdi, à la tête de l’Iranian Teachers Trade Association ( ITTA)-Téhéran, qui s’est vu refuser la permission de quitter l’Iran en vue d’assister au 7e Congrès mondial de l’IE.

L’IE a par ailleurs accepté d’organiser une mission en Iran, en vertu du mandat qui lui a été confié dans l’une des résolutions. « Nous devons adresser un message fort annonçant que nous ne tolérerons aucune violation des droits humains et syndicaux du peuple d’Iran », a déclaré Fred van Leeuwen, Secrétaire général de l’IE.

Crédit photo: Gabriel Castro - IEAL