Ei-iE

Des milliers d’enseignant(e)s réuni(e)s dans la capitale polonaise à l’occasion de la « Journée de manifestation des enseignant(e)s »

Publié 15 octobre 2015 Mis à jour 20 octobre 2015

Jeudi dernier, à l’occasion de la Journée nationale de l’éducation, plus de 15.000 enseignant(e)s et travailleurs/euses du secteur de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche, sont descendu(e)s dans les rues pour protester contre la politique d’éducation.

Cette manifestation, qui s’est déroulée le 14 octobre dernier devant la Chancellerie du Premier ministre, à Varsovie, était organisée conjointement par le syndicat d’enseignants polonais et par la Section Education du syndicat indépendant et autonome « Solidarno?? ».

Les manifestant(e)s ont appelé le gouvernement à résoudre quatre problématiques clés:

• Accroître les fonds alloués à l’éducation (en 2015, le pourcentage du PIB investi n’atteignait que 2,52 %);

• Augmenter les salaires des enseignant(e)s. Depuis à présent trois ans, les salaires des enseignant(e)s sont gelés. Ils/Elles appellent à une reconnaissance financière de la profession enseignante, ainsi qu’à une augmentation salariale de 10 %;

• Contrer la privatisation de l’éducation. Depuis 2007, plus de 2.000 écoles ont fermé leurs portes, tandis que la direction de plus de 500 établissements scolaires est désormais assurée par des acteurs externes, et non plus par les autorités locales; et

• Mettre un terme à la violation des lois par les autorités locales qui gèrent les établissements scolaires.

« Le CSEE soutient sans réserve les manifestantes et manifestants et leurs revendications, aussi justes que justifiées, en faveur d’une modification de la politique actuelle qui manque de vision à long terme et qui vise à limiter le budget alloué à l’éducation, ainsi qu’à ne pas réagir face à la privatisation de l’éducation », a déclaré Martin Rømer, Secrétaire général du Comité syndical européen de l’éducation, le Bureau européen de l’Internationale de l’Education (IE), dans une lettre de soutien adressée aux syndicats polonais.

Trois affiliés polonais de l’IE, à savoir le ZNP, le KSN et la SKOiW, ont participé à cette manifestation. Les origines de la Journée nationale de l’éducation remontent au 14 octobre 1773, lors de la création de la Commission de l’Education nationale de la République des Deux Nations (Pologne-Lituanie), qui a ainsi donné naissance au tout premier ministère de l’Education en Europe.