Ei-iE

Les manuels scolaires doivent tracer la voie du développement durable

Publié 16 décembre 2016 Mis à jour 3 janvier 2017

Un récent document politique appelle les gouvernements à réévaluer d’urgence le contenu de leurs manuels scolaires afin d’y intégrer les valeurs fondamentales du nouveau Programme de développement durable des Nations Unies.

Les gouvernements doivent réévaluer d’urgence leurs manuels pour qu’ils reflètent les valeurs essentielles propices au développement durable, notamment les droits humains, l’égalité des genres, les préoccupations environnementales, la citoyenneté mondiale, la paix et la résolution des conflits.

C’est ce qu’affirme le Rapport mondial de suivi sur l’éducation (GEM) dans son dernier document politique, qui démontre la façon dont les manuels d’enseignement secondaire des années 1950 à 2011 ne prennent pas en compte les priorités désormais considérées comme fondamentales pour parvenir à un développement durable, ou en présentent une image faussée.

Former les esprits

« Les manuels scolaires véhiculent les valeurs et priorités essentielles de chaque société et sont largement utilisés en classe pour orienter l’apprentissage des étudiants », a déclaré Aaron Benavot, Directeur du Rapport GEM de l’UNESCO. « Notre nouvelle étude montre qu’un grand nombre d’étudiants qui se trouvent aujourd’hui à l’université a utilisé des manuels scolaires véhiculant certaines valeurs figées dans le passé. »

Il est dès lors particulièrement important de changer cette situation, d’autant que les manuels ne sont révisés que tous les 5 à 10 ans. « Pour former l’esprit des enfants et des jeunes, peu d’instruments se révèlent plus puissants que le matériel d’enseignement et d’apprentissage utilisé en milieu scolaire », stipule le rapport.

Confiance totale envers les manuels scolaires

En outre, ce rapport met en lumière l’importance que revêtent les manuels scolaires au regard de la transmission des connaissances, mais également des valeurs sociales, des identités politiques, et de la compréhension de l’histoire et du monde. Il indique également que les enseignant(e)s et les étudiant(e)s considèrent les manuels scolaires comme des sources d’informations objectives et faisant autorité, dans la mesure où ils/elles estiment qu’il s’agit d’ouvrages rigoureux, équilibrés et fondés sur les dernières découvertes scientifiques et pratiques pédagogiques.

Soutien aux gouvernements

Ce rapport évalue si, et dans quelle mesure, les valeurs qui contribueront au succès mondial des Objectifs de développement durable sont intégrées dans les directives nationales et véhiculées dans les manuels scolaires. Le Rapport mondial de suivi sur l’éducation entend aider les gouvernements à réévaluer ce contenu, par le biais d’ateliers destinés aux auteur(e)s et illustrateurs/trices de manuels scolaires.