Ei-iE

Europe :

Écrit par: Jim Baker Publié 24 septembre 2012 Mis à jour 29 janvier 2016

Diverses actions au niveau européen

Parmi les nombreuses actions entreprises au nom de cette campagne, certains événements décentralisés seront organisés par des affiliés pour coïncider avec la Semaine mondiale  d’action. Elle sera organisée par la Campagne mondiale pour l’éducation du 23 au 28 avril 2012. L’IE est un membre fondateur de cette campagne.

Le CSEE réalisera une enquête auprès de ses affiliés sur l’impact actuel de la crise sur l’éducation et les conditions de travail, et organisera des campagnes de solidarité en faveur de pays en particulier, suivant les besoins.

Economie, éducation, démocratie

Le cadre de l’action et de la campagne se base sur le triangle suivant : économie, éducation, démocratie. Elles représentent des valeurs clés pour les affiliés du CSEE et sont cohérentes par rapport aux politiques et stratégies européennes de l’IE à long terme.

Depuis le début de la crise en 2008, le CSEE et ses organisations membres ont participé activement aux protestations contre les mesures d’austérité, telles que les diminutions de budget dans le secteur de l’éducation, et les pertes d’emploi.

Impact direct sur l’éducation

La Déclaration générale du CSEE sur la crise économique de 2011 a pris en compte l’impact direct de la crise sur l’éducation. D’autres déclarations du CSEE ont abordé les plus grandes menaces pour les services éducatifs dans certains pays, causées par les mesures d’austérité financières drastiques de leurs gouvernements, en particulier en Grèce, Hongrie, Lettonie, Roumanie et au Portugal.

En outre, le CSEE a noté qu’il était nécessaire d’expliquer et de promouvoir auprès du public les opinions des syndicats d’enseignants concernant ceux qui ont causé la crise, ainsi que la crédibilité et la faisabilité des alternatives aux mesures d’austérité des gouvernements. Cette action est cohérente par rapport au rôle de plaidoyer du CSEE et illustre également clairement l’impact négatif de la crise économique. Cela aide aussi à générer la volonté de changer de direction auprès du public et des législateurs.

La campagne présentera un front collectif plus uni entre organisations membres contre les mesures d’austérité en général, ainsi qu’une solidarité transfrontalière entre organisations membres.

La crise économique occupera une place centrale dans toutes les réunions et activités européennes de l’Internationale de l’Education (IE) menées en vue de la conférence régionale européenne de novembre 2012. Cela a été décidé lors de la réunion du CSEE en 2011, conformément à la décision de la direction de l’IE.

Une campagne du CSEE sera lancée sur cette question pour aider les affiliés de l’IE à sensibiliser le public au fait que la crise économique n’a pas été causée par les travailleurs/euses et qu’il n’est pas correct qu’ils/elles soient les seul(e)s à payer la facture. Elle vise également à protéger l’éducation et à défendre la démocratie et le modèle social européen, en vue de préserver le dialogue social.