Ei-iE

Le réseau des femmes consolide la lutte pour l'égalité des genres

Publié 17 décembre 2020 Mis à jour 10 février 2021

Le réseau des femmes consolide la lutte pour l'égalité des genres

L'Internationale de l'Education Région Afrique (IERAF) a organisé une réunion virtuelle de trois jours pour évaluer les activités menées en 2020 par le Réseau Africain des Femmes en Education (RAFED). La réunion annuelle de bilan et de planification qui s'est tenue du 14 au 16 décembre, avait pour but d'évaluer les activités mises en œuvre par les quatre (4) réseaux sous-régionaux et le réseau régional et de planifier les activités pour l'année 2021. L'atelier a réuni 17 participants, dont des membres du Comité consultatif du RAFED, du personnel de l'IERAF et du secrétariat de l'IE, ainsi que des représentant·e·s des organisations partenaires suivantes : la Fédération canadienne des enseignant.e.s, Larärförbundet (Suède) et le Syndicat de l'éducation de Norvège (UEN). 

La réunion a permis d'évaluer les résultats des activités nationales et régionales du RAFED mises en œuvre en 2020 et de réfléchir aux actions futures du réseau. Les participants ont également partagé leurs expériences sur la campagne du réseau pour la ratification de la Convention 190 de l'OIT sur la violence et le harcèlement dans le monde du travail.

Dans son discours de bienvenue, le Dr Dennis Sinyolo, Coordinateur Régional Principal de l'IERAF, a rassuré les participants sur l'importance du travail du RAFED. "L'égalité des genres" a-t-il déclaré, "est une des priorités de l'Internationale de l'Education (IE) et les congrès successifs ont adopté des résolutions à cet effet". Le RAFED est un réseau important qui a contribué à capaciter les femmes et à leur donner les moyens d'organiser et de mobiliser les membres des syndicats, et de défendre l'égalité des genres". Le Coordinateur Régional Principal a également félicité les femmes qui ont écrit des blogs pendant les 16 jours d'activisme contre la violence basée sur le genre. La réunion a également reçu des messages de solidarité de la part des organisations partenaires. 

Après avoir évalué les activités du réseau régional (RAFED) et celles des quatre réseaux sous-régionaux : Réseau des Enseignantes Syndicalistes de l'Afrique de l'Ouest (RESAO), Réseau des Enseignantes Syndicalistes de l'Afrique Centrale (RESAC), Réseau des Femmes en Education de l'Afrique Australe (SAWEN) et Réseau des Femmes de l'Afrique de l'Est (WNEA), la réunion a recommandé que les coordinatrices de genre utilisent les connaissances et les compétences nouvellement acquises dans l'utilisation des plateformes virtuelles pour organiser des réunions entre les femmes afin de partager des stratégies et de se renforcer mutuellement, et avec les membres et les dirigeants des syndicats pour accroître leur connaissance des questions d'égalité des genres. 

Dans ses remarques finales, le Dr Dennis Sinyolo a déclaré que la fin de cette réunion de planification est le début d'une nouvelle impulsion pour l'égalité des genres, l'équité et l'inclusion dans nos systèmes éducatifs et nos syndicats. Il a ajouté que le bureau de l'IERAF continuera à soutenir leurs efforts pour renforcer le réseau et toutes ses activités.