Ei-iE

Angola : SINPROF encourage l'autonomisation des femmes dans le contexte de la pandémie de la Covid-19

Publié 2021-03-04 Mis à jour 2021-03-04

Angola : SINPROF encourage l'autonomisation des femmes dans le contexte de la pandémie de la Covid-19

Dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, le Syndicat National des Enseignants d'Angola (SINPROF) a organisé une rencontre le 17 février 2021. Celle-ci s'est focalisée sur la façon dont les activités des femmes du syndicat peuvent être soutenues. La réunion a eu lieu à l'Hôtel Tradicional de Cuíto-Bié et a réuni un groupe de 47 membres du syndicat, dont 25 femmes.

Placée sous le thème d "L'Autonomisation des Femmes dans les organisations syndicales", la rencontre a été présidée par la Secrétaire Nationale pour le Développement des femmes, Olga Moniz, qui était assistée par la vice-présidente de SINPROF, Mme Herminia Nascimento. La réunion a noté avec préoccupation l'impact de la pandémie de la Covid-19 sur les activités qui se sont poursuivies jusqu’en 2021.

La vice-présidente de SINPROF, s'exprimant lors de la réunion, a déclaré que la formation des femmes syndicalistes sur la bonne utilisation de la recherche scientifique et des technologies facilitera les échanges entre celles-ci. Elle a également souligné l'importance de prendre en compte l'autonomisation des femmes au niveau du syndicat. 

Olga Moniz, Secrétaire Nationale pour le Développement de la femme, a partagé avec les participants l'expérience qu'elle a vécue au Cap-Vert lors de l'atelier international sur le Genre et le Leadership pour les pays lusophones, organisé par le Réseau Africain des Femmes en Education (RAFED) de l'Internationale de l'Éducation en janvier 2020. Elle a indiqué qu'un plan d'activités national pour les femmes serait élaboré et que les secrétaires régionales pour le Développement de la femme l'adapteraient à leur réalité locale. Elle a également évoqué la nécessité de mobiliser les femmes afin d'accroitre leur nombre et aussi assurer leur autonomisation. Elle a enfin exhorté tous les secrétaires provinciaux à apporter un soutien moral et financier au Bureau pour l'Autonomisation des femmes de leur province, afin de leur permettre de mettre en œuvre des activités en faveur des femmes et de l'égalité des genres.