Ei-iE

Manifeste de l’Internationale de l’Éducation : L’éducation, un outil pour lutter contre la menace de la crise climatique

Publié 26 avril 2021 Mis à jour 6 juillet 2021

Le Bureau exécutif de l’Internationale de l’Éducation a adopté le Manifeste pour une éducation de qualité au changement climatique pour tou·te·s. Cet instrument expose la vision de la profession enseignante pour une éducation de qualité aux changements climatiques et le cadre politique nécessaire à sa mise en œuvre.

Lors de la 57e réunion du Bureau exécutif de l’Internationale de l’Éducation qui s’est tenue virtuellement le 20 avril, les principaux·ales dirigeant·e·s des syndicats de l’éducation ont souligné que « la crise climatique est la plus grande menace à laquelle l’humanité et notre planète sont confrontées. Il reste peu de temps pour inverser le cours actuel des choses et maintenir les températures mondiales en dessous de +1,5 °C, l’action climatique est plus urgente que jamais. »

L’éducation favorisera une transition équitable vers un monde plus durable

Expliquant que l’éducation doit être transformée pour catalyser la lutte contre les changements climatiques et soutenir une transition juste vers un monde plus durable, il·elle·s ont insisté sur le fait que « les élèves ont le droit d’acquérir les connaissances, les compétences et les attitudes nécessaires pour assurer la pérennité de notre monde pour les générations actuelles et futures. Il est temps de se rassembler pour construire quelque chose de plus résilient et de plus durable dans nos établissements d’enseignement, nos communautés et notre économie. »

Les gouvernements doivent tenir leurs engagements en matière d’éducation aux changements climatiques et d’éducation au développement durable

Par le biais du Manifeste de l’Internationale de l’Éducation pour une éducation de qualité au changement climatique pour tou·te·s, les enseignant·e·s du monde entier appellent tous les gouvernements à respecter leurs engagements en matière d’éducation aux changements climatiques et d’éducation au développement durable dans l’Accord de Paris (article 12) et l’Agenda 2030 pour le développement durable (objectifs 4.7, 12.8 et 13.3).

Ce Manifeste s’articule autour de cinq thèmes prioritaires :

  1. Les gouvernements garantissent une éducation aux changements climatiques (ECC) de qualité pour tou·te·s.
  2. Chaque élève quitte l’école en étant familiarisé avec le climat et en acquérant les compétences et les connaissances nécessaires pour lutter contre les changements climatiques, s’adapter aux incertitudes et participer à la construction d’un avenir plus durable.
  3. Une éducation de qualité aux changements climatiques se fonde sur la science et aborde les dimensions éthiques, culturelles, politiques, sociales et économiques des changements climatiques.
  4. Les enseignant·e·s sont formé·e·s et soutenu·e·s pour dispenser une éducation de qualité sur les changements climatiques.
  5. Les écoles et les environnements d’apprentissage sont transformés, afin de soutenir une éducation de qualité sur les changements climatiques.

Le Sommet mondial de l’Éducation et la campagne « Enseignez pour la planète » de l’Internationale de l’Éducation

Le Manifeste de l’Internationale de l’Éducation pour une éducation de qualité au changement climatique pour tou·te·s fut officiellement présenté lors du Sommet mondial de l’Éducation le 21 avril.

Ce sommet fut un événement virtuel multilingue auquel participeront d’éminent·e·s activistes de tous les continents. Il se concentrera sur le rôle que les enseignant·e·s et leurs syndicats jouent dans la lutte contre les changements climatiques et sur les raisons pour lesquelles nous avons besoin d’une éducation climatique transformatrice dès maintenant.

Il a également lancé la campagne « Enseignez pour la planète » de l’Internationale de l’Éducation. Menée par des enseignant·e·s et en partenariat avec EARTHDAY.ORG, « Enseignez pour la planète » vise à faire en sorte que l’éducation climatique, fondée sur la science et axée sur l’action civique, devienne aussi fondamentale que l’enseignement de la lecture et de l’écriture. La campagne suscitera une mobilisation mondiale en faveur d’une éducation climatique de qualité jusqu’à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) en novembre 2021.