Ei-iE

Tonga : donner aux éducateur·trice·s les moyens de promouvoir le développement durable et les droits humains

Publié 21 mai 2024 Mis à jour 27 mai 2024

L’Association des enseignant·e·s des Îles des amis (Friendly Islands Teachers’ Association-FITA) mène un effort de transformation pour responsabiliser les éducateur·trice·s et promouvoir le développement durable dans le secteur de l'éducation des Tonga. En mars 2024, la FITA a organisé deux ateliers charnières sur le changement climatique, les objectifs de développement durable (ODD), les droits syndicaux et les droits humains.

Les ateliers ont été organisés avec le soutien du Fonds de solidarité de l'Internationale de l'Éducation et l'aide financière reçue des organisations membres de l'Internationale de l'Éducation du monde entier à la suite de l'Appel d’action urgente lancé en mars 2022 après la violente éruption du volcan sous-marin Hunga Tonga, qui a déclenché un tsunami qui a balayé les îles basses de Tonga et atteint Fidji, Vanuatu et de nombreuses autres régions situées le long de la ceinture du Pacifique.

En ce qui concerne le changement climatique en particulier, la formation visait à aider les membres de la FITA à mieux se préparer et à prendre des décisions en connaissance de cause lorsqu'une catastrophe naturelle survient, à comprendre les impacts de la crise climatique et à y remédier. Les éducateur·trice·s ont été encouragé·e·s à intégrer le changement climatique dans leur enseignement.

Atelier 1 : changement climatique et plaidoyer en faveur des ODD

Le premier atelier était centré sur le changement climatique et les objectifs de développement durable, abordant des domaines critiques tels que l'éducation de qualité (ODD 4), l'égalité des sexes (ODD 5), le travail décent et la croissance économique (ODD 8). Cet atelier visait à approfondir la compréhension des participant·e·s sur les liens entre le changement climatique, l'éducation, l'égalité des sexes et la prospérité économique. Grâce à des discussions animées, les éducateur·trice·s ont exploré des stratégies pour intégrer les ODD dans leurs pratiques d'enseignement et leurs programmes scolaires, en veillant à ce que les principes du développement durable soient intégrés dans le système éducatif.

Atelier 2 : obligations des syndicats et des droits humains

Le deuxième atelier était consacré aux droits syndicaux et aux obligations en matière de droits humains. Cette session a fourni aux membres de la FITA des informations cruciales sur leurs droits et responsabilités en tant qu'éducateur·trice·s et syndicalistes. En encourageant les discussions sur la démocratie, les droits syndicaux et les droits humains, les participant·e·s ont été habilité·e·s à plaider en faveur d'une éducation inclusive et équitable, à promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie et à défendre la justice sociale au sein de leurs communautés.

Un futur séminaire pour la jeunesse, assurant la continuité des initiatives de renforcement des capacités pour les générations à venir, a déjà été planifié.

Résultats significatifs et engagements futurs

Les ateliers ont produit des résultats substantiels, conformes aux objectifs généraux de la FITA et de l'Internationale de l'Éducation pour la région Asie-Pacifique :

  • Intégration des ODD : les participant·e·s sont retourné·e·s dans leurs écoles avec un engagement renouvelé d'intégrer les objectifs de développement durable dans leurs pratiques d'enseignement et leurs activités scolaires, en veillant à ce que les principes de durabilité soient ancrés dans le secteur de l'éducation.
  • Sensibilisation au changement climatique : les éducateur·trice·s ont acquis une meilleure compréhension des impacts du changement climatique et ont été habilité·e·s à relever ces défis par le biais d'une prise de décision et d'un plaidoyer éclairés.
  • Des écoles amies des enfants : soulignant l'importance des écoles amies des enfants, les ateliers ont permis de s'assurer que les enfants s'épanouissent et réalisent pleinement leur potentiel dans un environnement d'apprentissage favorable.
  • Défense des droits : les membres ont acquis les connaissances et les compétences nécessaires pour défendre les droits syndicaux et les obligations en matière de droits humains, en promouvant la justice sociale et une éducation équitable pour tou·te·s.

« Les ateliers organisés par la FITA avec le soutien de l'Internationale de l'Éducation via son bureau régional Asie-Pacifique ont considérablement amélioré l'image de notre syndicat, démontrant son engagement à promouvoir le développement durable et les droits humains dans le secteur de l'éducation. Ils ont fourni aux membres les connaissances, les compétences et la motivation nécessaires pour conduire des changements positifs au sein de leurs écoles et de leurs communautés. Cet effort de collaboration a non seulement renforcé la capacité des membres de la FITA, mais a également contribué à l'objectif plus large de favoriser des systèmes éducatifs inclusifs, équitables et durables dans les Tonga et au-delà », a expliqué Ena Malani, trésorière de la FITA.

Enseignez pour la planète, campagne de l’IE

Par le biais de sa campagne Enseignez pour la planète, l'IE s'efforce de promouvoir une éducation de qualité au changement climatique. La campagne exige que l'éducation au changement climatique, basée sur la science et axée sur l'action civique, devienne aussi fondamentale que l'enseignement, la lecture et l'écriture.

Les éducateur·trice·s, dans les Tonga et partout ailleurs, ont un rôle crucial à jouer en matière d'action climatique et pour défendre la planète et leurs étudiant·e·s.